Haft II-33 Bé’houkotaï

 

II-33 CHABBAT BEHAR-BE’HOUKOTAY

 

Indications liturgiques

 

Selon les années, la paracha Bé’houkotaï est lue seule ou à la suite de celle de Béhar. Dans les deux cas la haftara est commune à différents rites : achkénaze [1], sépharade [2] et ceux des communautés d’Europe centrale et orientale [3]  (Yirméyahou 16,19 - 17, 14).

Certaines coutumes retiennent d'autres textes lorsque les deux parachas Behar-Bé’houkotay sont lues bout à bout : 

  • les Yéménites se distingue en retenant Yé'hézkèl 34, 1-27 [4];
  • les Juifs syriens avaient la coutume de lire Yirméyahou 32, 6-27 (haftara de la paracha Béhar). Aujourd’hui cependant, la majeure partie des originaires de Syrie habitant les Etats-Unis suit la coutume des autres Séfarades [5].

 

Rites

Haftara

Achkénazes

Yirméyahou 16,19 - 17,14

Sépharades

Yirméyahou 16,19 - 17,14

Sfardes

Yirméyahou 16,19 - 17,14

Syriens

Yirméyahou 32, 6-27

aux Etats-Unis

Yirméyahou 16,19 - 17,14

Yéménites

Yé'hézkèl 34, 1-27

 

 


[1] R’ J. Schwarz (1996); S.G. Rosenberg (2000), p. 136; M. Fishbane (2002), p. 203.

[2] M. Fishbane (2002), p. 203; Séfer hahaftarot de l’Institut Or ha’hayim, Tables p. 6 ; texte : pp. 455-456.

[3] Wikipedia (10 août 2010).

[4] Séfer hahaftarot de l’Institut Or ha’hayim, Tables p. 6 ; texte : pp. 521-524.

[5] Selon le site Wikipedia en anglais (article «Haftarah », août 2010). 

Leave a Reply

Your email address will not be published.