Unités de volume

 

Volumes  -  נפח מידות

 

Plusieurs raisons rendent complexe l’étude  des unités de volume :

 

- des termes divers sont utilisés pour la même mesure ;

 

- la même unité correspond à plusieurs mesures [1] ;

 

- des unités utilisent comme étalon des récipients ou objets utilisés à l’époque de la Michna ;

 

- les  indications fournies « par le Talmud lui-même sur la correspondance entre les mesures sont  souvent peu claires et apparemment contradictoires » [2]  et la littérature rabbinique fait référence à des unités de volume d'origine biblique sans préciser leur équivalence par rapport aux unités talmudiques » [3] ;

 

- plusieurs  systèmes  indépendants co-existent dans le Talmud. La plupart des unités de volume ont des contenus différents selon la période historique considérée. On parle

. des unités de volume du désert (midot midbariot) ;

. des unités de Jérusalem (midot yérouchalmiot) lorsque, à l'époque du second Temple, les mesures ont été réévaluées de 20%  [4]  ;

. des unités de mesure de Séphoris [5] (midot tsiporiot), lorsqu’elles furent réévaluées de nouveau de 20% [6] ;

- pour les relations commerciales, même à l’intérieur d’un même système, les unités de  volume portant le même nom correspondent à des volumes (et récipients) différents s’il s’agit de liquides ou de solides[7]. En revanche il en allait autrement dans le domaine rituel[8].

 

[1] Exemple : Ainsi, il existe trois mesures différentes pour « l'oeuf », unité fondamentale.

[2] R’  Adin Steinsaltz (1995), Le Talmud… Guide et lexique, p. 257.

[3] R’  Adin Steinsaltz (1995), Le Talmud… Guide et lexique, p. 257.

[4] Exemple : 6 kabim en unités du désert =  5 kabim en unités de Jérusalem..

[5] Importante ville de Galilée à l’époque du deuxième Temple. Elle était située au nord de Nazareth. Autres transcriptions :   ציפורי Tsippori ; Σέπφωρις Sépforis ; صفورية, Ṣaffūrīya ; Séphoris ou Sepphoris. Autres appellations : Irénopolis (1er siècle EC) ; Diocésarée (2ème  siècle EC).

[6] Exemple : Ainsi, il existe trois mesures différentes pour « l'œuf », unité fondamentale.

[7] Exemple : une sea de blé correspond à 50% en plus la sea de vin. R’  Adin Steinsaltz (1995), Le Talmud… Guide et lexique, p. 257.

[8] Pour les liquides comme pour les solides, « on ne prenait en considération que l'intérieur du contenant » ; aussi, « une sea de liquides était égale à une sea de solides ». R’  Adin Steinsaltz (1995), Le Talmud… Guide et lexique, p. 257.

Laisser un commentaire