Les Kabbalistes de Provincia

 

Les kabbalistes de Provincia

 

Parmi les Sages de Provincia figurent des kabbalistes de grande importance. D'ailleurs, deux écoles de mysticisme fleurirent en Provincia, l'une favorisant l'épanouissement de l'autre.

A l'origine de l'activité kabbalistique dans la région l'on trouve l'école provençale formée des mystiques de Posquières, Lunel et Narbonne. A sa tête est le beau-père du Ravad, Rabbi Abraham Av Bet Din et, selon certains (e.g. Mena’hem Racanti), R. David, père du Ravad. Ce fut au sein de cette famille que l'école fut fondée. Les deux fils de Ravad, R. David et R. Isaac l'aveugle (1165-1235), enseignèrent les traditions mystiques à l'instar de leur célèbre père qui, pourtant, le fit plus discrètement. Ce groupe de kabbalistes compta aussi R. Jacob Nazir et l'ascète R. Acher ben Mechullam. Il est à noter qu'à l'exception de R. Isaac, ces Sages furent d'abord des hala'histes pour lesquels les activités mystiques n'étaient qu'accessoires. En fait, R. Isaac l'aveugle fut le premier rabbin que l'on connaîsse nommément pour s'être consacré entièrement à la kabbale.

D'où venaient leurs connaissances? leur sagesse mystique? leur inspiration? Fut-ce de l'Orient par l'intermédiaire de Marseille, Arles et Narbonne? Fut-ce grâce aux voyageurs venant d'Allemagne et propageant les doctrines des 'hassidéï achkénase? Fut-ce à partir de manuscrits provenant d'Espagne tels que le commentaire sur le Sefer Yetsirah de R. Judah ben Barzilai, collègue de R. Abraham Av Bet Din?

Selon nos rabbins (par exemple, Racanati dans son péruch al haTorah, parchat Ki Tétsé, cité par l'Encyclopedia Judaïca) ce fut par la sagesse divine, rua'h hakodech, notamment chez Rabbi Avraham Av Bet Din, Ravad, son fils Rabbi Isaac l'aveugle, son père, Rabbi David, et Rabbi Jacob Nazir.

Au début du 13eme siècle on constate l'émergence du cercle mystique de Gérone en Espagne, résultat de l'influence directe de Rabbi Isaac l'aveugle ou par le truchement de son neveu R. Acher ben David. Leurs enseignements aidèrent à former deux grands esprits, R. Ezra ben Salomon et R. Azriel. Ceux-là, à leur tour, furent les maîtres de celui qui devait devenir par la suite chef du cercle, le grand Sage Rabbi Moïse ben Na'hman (Ramban). Parmi les membres de ce groupe - on en compte une douzaine-figurent aussi Rabbenu Yonah et R. Jacob ben Chechet. C'est grâce à ces kabbalistes de Gérone que le mysticisme eut droit de cité dans le domaine des études juives. Leur apport à la kabbale dans le domaine de la terminologie et dans l'élaboration des concepts de base demeurent un héritage précieux.

Le commentaire de Rabbi Isaac l'aveugle sur le Sefer Yetsirah fut la première œuvre cabbalistique en Europe dont l'auteur soit identifié avec certitude (celui de R. Judah ben Barzilai étant plutôt philosophique). Il exerça une forte influence pendant des générations à cause de sa composition ainsi que sa complexité et la profondeur de la pensée. On en trouve des copies en manuscrit à Jérusalem, Londres, Oxford, Rome, Milan,la Vaticane, Berlin, Leiden, Amsterdam, Boston, Cincinnati et New York.

 

 

 

Pour citer l'ouvrage dont fait partie cette page (mise en ligne le 17 octobre 2015 à Montpellier):

Y. Maser (2015), Les Sages de la Provincia (2e éd.), Institut Rabbi Yesha’ya, Hotsaat Bakish, Montpellier. http://editionsbakish.com/node/1723 et suivantes

ISBN numérique: 979-10-90638-06-8.

Laisser un commentaire