036. Rabbi Isaac l’aveugle (Sagi Nahor)

 

36. Rabbi Isaac l'aveugle (Sagi Nahor)

 

Ce sage, fils du Ravad de Posquières, a fondé l'école hispano-provençale du mysticisme

 

Rabbi Isaac l'aveugle (13ème siècle) a été appelé par Rabbenu Ba’hya « le père de la kabbale » car il joua le rôle principal dans la transmission en Espagne des enseignements cabbalistiques de Provincia. C'est lui qui fut à l'origine de l'école hispano-provençale de la kabbale. On pense que Rabbi Isaac fut le lien entre les enseignements mystiques des Guéonim et la forme actuelle de la kabbale,

On l’appela aussi "Sagi Nahor " (plein de lumière), une expression araméenne euphémique liée à sa cécité.

Rabbi Isaac Sagi Nahor fut le fils de Rabbi Abraham ben David de Posquières (Ravad) et le petit-fils de Rabbi Abraham Av Bet Din. Il fut le disciple de ces grand Sages qui lui ont communiqué les enseignements mystiques.

Rabbi Isaac fut le maître de R' Ezra ben Salomon et R' Azriel ben Mena’hem de Gérone et du fils de son frère, R' Acher ben David. Ces Sages jouèrent un rôle clé en assurant la transmission de Posquières à Gérone (Espagne) des enseignements de leur maître Rabbi Isaac. Ils sont devenus à leur tour les maîtres de l'école mystique de Gérone, à laquelle appartint plus tard le Ramban. Ce sont eux qui ont recueilli les enseignements de Rabbi Isaac, en particulier ses commentaires sur les prières et sur le Sefer Yetsirah.

Rabbi Isaac est mentionné par Recanati dans son commentaire sur les parchiyot de Vayigach et Ki Tetse, de même que par Rabbenu Ba’hya sur Vayichla’h. Le commentaire de Rabbi Isaac sur le Sefer Yetsirah a été édité dans Hakabbalah beProvintsia (1963) par Scholem.

 

Les Sages de la Provincia, par Y. Maser
© Y. Maser (1ère ed. 2002 ; 2e éd., 2015) et/ou 

© Hotsaat Bakish, Institut Rabbi Yesha’ya (2e éd., 2015).

Mise en ligne de cette page : le 26 août 2015, à Montpellier

Laisser un commentaire