033. Rabbi Mechullam ben Moïse

 

33. Rabbi Mechullam ben Moïse

Membre d'une famille distinguée de Sages, ce rabbin se
caractérise par un mélange remarquable de Torah et de
culture générale — à la provençale !

 

Rabbi Mechullam ben Moïse (1175-1250) de Béziers est issu d'une famille de Sages. Son grand-père maternel fut R. Mechullam ben Jacob, Roch Yechiva de Lunel et maître de R. Abraham Av Bet Din, Ravad, Razoh et Rachbad. Son père fut le disciple de R. Abraham Av Bet Din et son neveu fut R. Meir ben Simon (Ha־Me'ili).

Né à Lunel et formé à sa yechiva, Rabbi Mechullam devint ensuite Roch Yechiva à Béziers. R' Yedaiah HaPnini de Béziers, un de ses disciples, nous a laissé une description de la vie dans cette yechiva: il loue son maître et précise le cursus des études (1).

L’œuvre principale de Rabbi Mechullam ben Moïse est le Sefer HaHachlamah, un commentaire destiné à compléter (hachlem) le Sefer HaHalakhot de l’Alfassi car « le code du Rif est d’une extrême concision » (introduction à Berakhot). Le Séfer HaHachlamah explique les passages difficiles dans l'Alfasi, l’éclaire selon la perspective provençale, et le complète en ajoutant les lois qui avaient été omises. En outre, il répond aux critiques de R.
Zerakhyah ben Isaac et d'autres.

R. Mena’hem ben Salomon de Perpignan (Meiri) souligne l'importance du Sefer HaHachlamah (dans l'introduction à son commentaire sur le traité Avot). Pour lui, le Sefer HaHachlamah est la forme dans laquelle le code d'Alfasi doit être employé. Il écrit: «à la tête des codes de loi est le Sefer HaHalakhot de l'Alfasi, raffiné et complété par le grand Rabbi, le père de tous ceux qui demeurent dans la tente de la Torah, Rabbi Mechullam ben Moïse de Béziers. »

Le Sefer HaHachlamah a été édité par Lubetzky (sur Nezikin), par R' Chaputa (sur Pesa’him et Yoma, avec son commentaire Réchit HaHachlamah) et par R. Blau (sur Berakhot, Pesa’him, Chabbat, Moed Katan, et ‘Hullin)  (2).

 

----------

NOTES

(1) Voir: Neubauer, Revue des études juives, 20 (1890), pp 244-248.

(2) Vous pouvez lire le commentaire du Sefer HaHachlamah sur Yevamot dans l'édition standard du Talmud sous la rubrique « Tosafot ‘Had mi־Kamai».

Les Sages de la Provincia, par Y. Maser
© Y. Maser (1ère ed. 2002 ; 2e éd., 2015) et/ou 
© Hotsaat Bakish, Institut Rabbi Yesha’ya (2e éd., 2015).
Mise en ligne de cette page : le 26 août 2015, à Montpellier

 

Laisser un commentaire