017. Rabbi Zera’hyah ben Isaac Halevi

 

017. Rabbi Zera’hyah ben Isaac Halevi (Razah ou Razoh)

 

Talmudiste, paytan, critique, polémiste, l’auteur du Sefer Baal HaMaor a résidé à Lunel. Il stimule et passionne aujourd’hui encore l’étudiant du Talmud.

 

Né à Gérone (Espagne), il a été formé dans les yechivot de Narbonne et de Lunel. Le frère de son père habitait la Provincia (1). 

Rabbi Zera’hyah ben Isaac HaLevi  (1125 –1186)  fut un talmudiste de grande érudition et d’un esprit critique très fin. Il fut également un poète liturgique de grand talent. 

 

À l'âge de 19 ans, Rabbi Zera’hyah a commencé son traité principal, Sefer HaMa'or. C'est une critique du code d'Alfasi (Sefer HaHala’hot).

Il s’y fait remarquer par sa puissance de raisonnement et par son talent d'analyse et de synthèse. Son œuvre a été critiquée à son tour par plusieurs défenseurs d'Alfassi, parmi lesquels Rabbi  Abraham ben David de Posquieres/Vauvert (Hasagot HaRavad) et Rabbi Moîse ben Na’hman de Gérone (Ramban: Sefer Mil’hamot Hachem).

« A une époque où les chevaliers combattaient avec l’épée et la lance pour s’entretuer, les rabbins menaient des batailles avec la plume pour chercher la vérité dans la parole de D-ieu. Jusqu’à ce jour même, un des plus grands plaisirs qui attendent l'étudiant de la loi juive est d’entrer dans cette arène et de suivre le Ramban alors qu'il procède à la restauration (des critiques de Rabbi Zera’hyah et d'autres) des positions d'Alfassi » (Chavel, Ramban, His Life and Teachings (p. 214).

Tous les quatre textes (de Rif, Ramban, Razoh et Ravad) se trouvent dans la même section à la fin de l'édition standard du Talmud, les trois œuvres postérieures étant placées au-dessous du texte du code d’Alfassi.

Pour élucider sa position et démontrer qu’Alfassi n'avait pas correctement observé les principes talmudiques de l'interprétation hala’hique, Rabbi Zera’hyah a composé un essai sur la méthodologie portant le titre Sefer HaTsavah. Cette œuvre, à son tour, fut critiquée par Rabbi Moïse ben Nachman. Pour ces deux essais voir à la fin du ‘Hiddushay HaRamban.

Rabbi Zera’hyah a également écrit un commentaire sur le traité KT.B. innim, imprimé dans l'édition standard du Talmud, et Divray Rivot, une série de lettres échangées avec le Ravad sur la loi civile dans Bava Metsia (2).

 

 

--------------

NOTE

(1) Voir la notice 25. 

(2) Cité en partie dans Shittah Mekubetzes sur T. B. Bava Metsia 9a.

 

Les Sages de la Provincia, par Y. Maser

© Y. Maser (1ère ed. 2002, 2015) et/ou 

© Hotsaat Bakish, Institut Rabbi Yesha’ya (2015)

Mise en ligne en juillet 2015, à Kyriat Ata, Israël

Laisser un commentaire