013. Rabbi Jonathan ben David Hacohen

 

 

13. Rabbi Jonathan ben David Hacohen

 

Un des plus grands sages de Provincia, il a reçu des éloges de Maimonide qu'il respectait énormément

 

Rabbi Jonathan ben David de Lunel (1150-1215) composa un commentaire sur la Michnah et  sur le code d'Alfasi. Il défendit le Michneh Torah de Maimonide contre les critiques de Rabbi Abraham ben David de Posquières (Hasagot HaRavad). Il écrivit à Maimonide au nom des Sages de Lunel pour éclaircir certains points du Michneh Torah qu’il venait de recevoir et, en leur nom, il lui demanda d’envoyer à Lunel son Guide des égarés (Moreh Nevu’him, composé en arabe) afin de le faire traduire en hébreu.

Rabbi Jonathan fut le disciple de Rabbi Moïse ben Judah à Narbonne, et le collègue de Ravad de Posquières. Il vécut après à Montpellier jusqu’en 1194, puis à Lunel jusqu’en 1210. Après la mort de Rabbi Mechullam, le roch yeshivah, Rabbi Jonathan a été placé à la tête de la communauté de Lunel. 

Tout comme son prédécesseur, il s’impliquait avec ardeur dans les affaires de la communauté et encouragea la recherche et l'étude.

Se fondant sur les enseignements français et espagnol de la Torah, Rabbi Jonathan ben David  compte parmi les sages de Provincia qui réalisèrent la synthèse de ces approches, renforcée par le contact personnel direct.

Comme le Rambam a écrit en arabe (à l’exception de la Michneh Torah), Rabbi Jonathan serait le premier Sage à composer un commentaire sur la Michnah en hébreu. Une partie de ce commentaire se trouve dans l'édition standard du Talmud à la fin du traité Erouvine, et dans Peruché Rabbenu Yonatan miLunel [1]. 

« Mes amis et collègues, » a écrit le Rambam dans sa réponse aux Sages de Lunel autour de 1201, « dans cette période difficile, vous et vos proches êtes les seuls à porter la bannière de Moïse. Vous étudiez le Talmud et vous cultivez les autres sciences également. Mais ici dans l'est, les hommes de sagesse sont en train de disparaître...Donc, le salut peut venir seulement de vous ...»  [2].

 

 

-----

NOTES

[1] Jérusalem, 1981, sur 21 traités avec ses lettres au Rambam.

[2]  Cité par Heschel, Maimonides  p.240. 

[3] Voir aussi: 

 

 

Les Sages de la Provincia, par Y. Maser

© Y. Maser (1ère ed. 2002, 2015) et/ou 

© Hotsaat Bakish, Institut Rabbi Yesha’ya (2015)

Mise en ligne le 28 juillet 2015 à Kiryat Ata, Israel

Laisser un commentaire