001. La famille d’Aboun et R’ Moïse Hadarchan

 

La famille d'Abun et R' Moïse Hadarchan

 

A la fin du 10ème  siècle, la première académie talmudique de la région a été fondée et dirigée par une famille d’érudits très distingués: la famille d’Abun. Parmi les membres de cette famille, on compte: 

- Abun

- son fils Moïse ben Abun

- son petit-fils: Rabbi Jacob ben Moïse ben Abun

- son arrière petit-fils: Rabbi Moïse HaDarchan.

 

 

Rabbi Moïse Hadarchan

Considéré comme le premier Sage de Provincia, ce rabbin dirigea la yechiva de Narbonne.

Il influença Rachi et l’auteur du Sefer HaAru’h. 

Rabbi Moïse Hadarchan de Narbonne (11ème siècle) compte parmi les plus grands sages de Provincia. Chef de la yechiva à Narbonne, il eut pour disciples Rabbi Mervan Halevi, à son tour Roche Yechiva, et Rabbi Abraham Av Bet Din, auteur du Sefer HaEchkol.

Il fut également un remarquable linguiste. L’auteur du dictionnaire talmudique Sefer HaAru’h, toujours utilisé comme œuvre de référence, est venu spécialement de Rome pour devenir son disciple. D’ailleurs, les entrées de l’arabe et du provençal qui figurent dans ce Sefer HaAru’h sont attribuées à l’enseignement de Rabbi Moïse Hadarchan.

Mais c’est en sa qualité de commentateur des textes bibliques que Rabbi Moïse Hadarchan est connu jusqu’à ce jour. En effet, ses commentaires (avec ceux du Rabbi Mena’hem ben Helbo, également formé à Narbonne, ont posé des jalons pour la nouvelle méthode qui sera employée par le plus grand des commentateurs de la Torah — Rachi.

Rabbi Moïse Hadarchan a développé une méthode basée sur les Midrachim et la Aggada (de là son titre Hadarchan). Son œuvre principale, Berechit Rabbati (ou Yessod), est un commentaire midrachique sur le Sefer Berechit (la Genèse). C’est la seule partie qui nous reste de son commentaire sur la Torah. Rachi avait une copie intégrale de ce travail et s’en est servi dans son propre commentaire, particulièrement sur le Sefer Bamidbar (les Nombres).

Etant donné qu’il ne nous reste presque aucun autre écrit rabbinique antérieur provenant de cette région, on peut considérer le Rabbi Moïse Hadarchan comme le premier des Sages de Provincia.

Le commentaire du Rabbi Moïse Hadarchan sur la Genèse, Sefer Berechit Rabbati, a été publié par Albeck à Jérusalem en 1940. Certains de ses enseignements sont cités en son nom par Rachi, par exemple sur le livre des Nombres 7:19 et 23; 8:7; 11:18 et 23; 15:41 etc.

 

Laisser un commentaire