Fin du 10e siècle et 11e siècle- Les débuts

 

 

Fin du 10e siècle et 11e  siècle – Les débuts

 

Jusqu’au 11ème siècle, Provincia fit partie de l’empire carolingien et naturellement se nourrissait des sources françaises et allemandes. A la fin du siècle, la majeure partie de Provincia  fut annexée par la Catalogne et par conséquent subit l’influence espagnole.

L’activité intellectuelle et spirituelle fit son apparition en Provincia vers le milieu du 11e siècle selon B. Z. Benedikt (1). Toutefois, on peut supposer que les enseignements de la Torah remontaient  à une époque antérieure et en effet on retrouve certains écrits dans des ouvrages du 12ème siècle. D’après ces vestiges selon B. Z. Benedikt affirme que la méthode des Rabbins d’alors ressemblait à celle des Rabbins français. Des villes comme Narbonne et Arles ont abrité des maîtres éminents (2).

La première académie talmudique de la région, qui remonte à la fin du 10ème  siècle, a été fondée par Rabbi Jacob ben Moïse ben Abun. Rabbi Isaac ben Mervan Halévi y enseigna à la fin du siècle.

Le premièr auteur de Provincia fut Rabbi Moïse HaDarchan qui vécut à Narbonne au début du 11ème siècle. Il nous reste son œuvre Berechit Rabbati ; un commentaire midrachique sur le Sefer Berechit. Jusqu’au début du 12ème siècle les Rabbins mettaient l’accent sur l’oral et il nous reste très peu d’écrits. 

En somme, le 11ème siècle fut une période de gestation ouvrant la voie à l’explosion d’œuvres majeures qui caractérisent le siècle suivant.

On peut dire que Provincia a vu l’existence ininterrompue d’enseignement talmudique pendant plus de trois siècles, depuis la fin du 10è siècle jusqu’au début du 14ème, date de l’expulsion des juifs du royaume de France. 

 

--------------------------------

NOTES

(1) Selon Benedikt, Binyamin Ze’ev (1977), "Caractères originaux de la science rabbinique en Languedoc", Cahiers de Fanjeaux, cahier 12 (Juifs et Judaïsme de Languedoc), pp 159-172.

(2) Twersky, Isidore (1968) , "Aspects of the Social and Cultural History of Provençal Jewry," Journal of World History, pp. 185-207.

 

 

Ce texte fait partie de :

Les Sages de Provincia, de Y. Maser

Laisser un commentaire