12e siècle – Intense activité spirituelle

 

 

12e siècle – Siècle d’intense activité spirituelle

 

A mesure que l’âge d’or du judaïsme espagnol déclinait, et que les communautés ashkenazes étaient dévastées par les croisades, émergeait un ilot de relative tranquillité en Provincia.

Malgré des incidents de discrimination, voire d’humiliation les Juifs de Provincia jouirent au 12e siècle, grâce à la bienveillance continue de la plupart des comtes languedociens, d’un statut socio-politique relativement favorable.

C’est ainsi que les Juifs réussirent à conserver leurs privilèges comme au siècle précédent malgré la brutalité des croisades qui eurent lieu à Montpellier, Lunel et Narbonne. Provincia devint un important foyer spirituel et un intermédiaire entre l’Orient et l’Occident. S’illustrèrent de grands noms comme Rabbi Abraham ben David de Posquières, Rabbi Zerachyah HaLevi de Lunel, Rabbi Jonathan de Lunel et Rabbi Abraham Av Bet Din de Montpellier, qui comptent parmi nos plus grands Rishonim. Leurs études portèrent sur le Talmud et la Halachah ainsi que sur le Midrash, les codes de loi (en particulier ceux d’Alfassi et de Maimonide), les commentaires, coutumes et Responsa.

Ce qui est remarquable c’est l’étendue, la profondeur, l’originalité de leur pensée. On peut dire que le 12ème siècle est l’âge d’or de Provincia.

 

Pour citer l'ouvrage dont fait partie cette page :

Y. Maser (2015), Les Sages de la Provincia (2e éd.), Institut Rabbi Yesha’ya, Hotsaat Bakish, Montpellier. http://editionsbakish.com/node/1723. juillet-septembre, ISBN numérique: 979-10-90638-06-8.

Laisser un commentaire