I – Jalons historiques

 

Jalons historiques

Au début, les juifs de Provincia jouissaient d'un climat économique et politique relativement favorable, voire parfois privilégié car, primo, le Languedoc et la Provence étaient alors sous la tutelle des comtes de Toulouse et de Provence, loin du roi de France, et, secundo, la juridiction sur les juifs dans certaines villes était partagée entre le pouvoir séculier et le pouvoir religieux (par exemple, à Narbonne, entre le vicomte et l'évêque), tous deux en concurrence pour les revenus générés par les juifs, et par conséquent, désireux de leur assurer une relative protection.

Ensuite, dès le 13e siècle, le statut social et économique des juifs décline. Ils connaissent alors une insécurité grandissante: déchaînements imprévisibles d'intolérance et massacres (1208).

Parmi les facteurs jouant sur la vie des juifs en Provincia figurent:

1)    les vicissitudes religieuses et politiques de la papauté

2)    la centralisation constante de la royauté de France

3)    les tentatives d'expansion des comtes de Catalogne, de Toulouse et de Provence

4)    la volonté tenace d'indépendance des seigneurs et villes de la région.

En somme, même dans un milieu relativement accueillant, les juifs de Provincia subissent humiliations, harcèlement, émeutes, exploitation économique, et expulsion Par conséquent, leur précarité et leur sentiment d'être en exil ne les quittent jamais.

Paradoxalement, les juifs habitaient l'Europe occidentale depuis plus longtemps que la majorité d'autres peuples s'y trouvant, mais on les traitait toujours d'étrangers. En outre, les Juifs avaient beaucoup contribué à la civilisation européenne - certains disent au moins autant que n'importe quel autre groupe -- toutefois on les traitait d'ennemis de cette civilisation. 

En résumé, on voit en Provincia un asile pour les juifs chassés par les croisades, par les batailles entre roi et comtes ou entre comte et comte, par les guerres saintes entre l'église et les hérétiques et entre chrétiens et musulmans. Mais c'est loin d'être un asile sûr...

Et c'est dans de telles conditions que les Sages de Provincia ont révélé leurs enseignements à leurs disciples et au peuple juif, et, des siècles et des siècles plus tard, ils continuent pour enrichir notre vie de nous faire part de leur sagesse et de leur amour de la Torah.

Laisser un commentaire