Pièces de monnaie (or et argent)

 

 

Pièces de monnaie en or 

 

Dinar zahav  דינר זהב  ou דינרי

     Correspond à 25 dinars d’argent.  (4608 פרוטות[1] ) * 

Pouvoir d’achat de l’époque : prix d’un manteau de qualité[2];

 

Dinar d'or koudikini  דינר זהב קורדיקיני (T.B. Ména'hot 29a)

Rachi explique que ces pièces viennent de la région des monts Ararat (Rachi dans T.B.  'Holin 54b)

* Distinguer Dinar et Dinaré. Dinaré signifie Dinar d'or alors que dinar sans autre précision correspond à dinar d'argent [3].

 

 

Chekel hazahav הזהב  שקל

« Le chéqel est une pièce d'argent ou d'or utilisée comme unité de poids d'environ 7, 2 grammes » [4].

 

 

 

 

 

Pièces de monnaie en argent 

 

Informations générales sur les monnaies d'argent

Rabbi Yéhouda dit : "Quand on dit kessef, qu'entend-on? si c'est dans la Torah, c'est kessef tsouri; si c'est dans les paroles des Sages (michna, talmud), c'est kessef médina" [5].  

Kiddochine 12a dans artscroll fr 12a2 et 12a3

 

 

 
Séla’  סלע  (Voir Chékel)  = 17 grammes

     Correspond à : 1 chékel  (chékel biblique) שקל הקדש = 4 dinars ou zouzim = 24 ma’ah = 48 poudion = 96 issar = 768 peroutah   ( 768 פרוטות [6] )

     Poids d’argent :   17 grammes

   Selon certains un séla’ a un poids de 384 grains d’orge[7]. Autre indication: « Le chéqel est une pièce d'argent ou d'or utilisée comme unité de poids d'environ 7, 2 grammes » [8].

Pouvoir d’achat à l’époque de la Michna -  Le salaire d’un travailleur pouvait atteindre un séla’ par jour (TB Baba Metsi’a, 76a) - une chemise ou un manteau pouvait atteindre 3 séla’ (Me’ila 6,3)-  Un appartement pouvait être loué 1 séla’ par mois ou 10 par an (Baba Metsi’a 5,1)-[9]

 

 
Chékel (Sicle) du beth hamikdach שקל הקודש   ou Demi chékel  מחצית השקל  - ou  Béka’ בקע  selon la langue de la Torah [10]

Les pièces de cette valeur servant à la mitsva du demi-chekel pesaient 13 grammes [11];

Correspond à : 384 péroutot ( פרוטות  384 ) [12]

 

Le démi-chékel  [13] - Sur cette pièce, on lit en caractères hébreux anciens, sur une face (à gauche) « chéqel Israel » et sur l’autre face (à droite) : « Yérouchalayim ha qédocha » [14];

Citations :

וְכָ֨ל־עֶרְכְּךָ֔ יִֽהְיֶ֖ה בְּשֶׁ֣קֶל הַקֹּ֑דֶשׁ עֶשְׂרִ֥ים גֵּרָ֖ה יִֽהְיֶ֥ה הַשָּֽׁקֶל׃  « Et toute l’évaluation sera (faite) sera selon le sicle du sanctuaire : le sicle sera de vingt guéras » (Wayikra 26, 25). Rachi précise : « toute évaluation libellée en chékels sera en chékels du sanctuaire » [15].
וְלָֽקַחְתָּ֗ חֲמֵ֧שֶׁת חֲמֵ֛שֶׁת שְׁקָלִ֖ים לַגֻּלְגֹּ֑לֶת בְּשֶׁ֤קֶל הַקֹּ֨דֶשׁ֙ תִּקָּ֔ח עֶשְׂרִ֥ים גֵּרָ֖ה הַשָּֽׁקֶל׃ « Tu prendras cinq sicles par tête ; tu les prendras selon le sicle du sanctuaire, le sicle à vingt guéras » (Bamidbar 3, 47). Cette somme de cinq sicles par tête « correspond au prix de vente de Yossef, à savoir vingt pièces d’argent (Béréchit 37,28), celui-ci ayant été premier-né de Ra’hel » [16].

 

Histoire et comparaisons -

En  Mésopotamie, le sicle (Shiklu) correspondait à 8,34 g et à un soixantième de mine. Dans le code d’Hamourabi (1760 AEC env), les pénalités sont évaluées en référence à un poids d’argent indiqué en sicles ce qui permet de savoir qu’un mouton valait 2 sicles soit 2 x 8,34 g d’argent [17].  

A peu près à la même époque (XXème s. AEC env.) a payé à ‘Efron 400 sicles d’argent pour y enterrer Sarah וַיִּשְׁמַ֣ע אַבְרָהָם֮ אֶל־עֶפְרוֹן֒ וַיִּשְׁקֹ֤ל אַבְרָהָם֙ לְעֶפְרֹ֔ן אֶת־הַכֶּ֕סֶף אֲשֶׁ֥ר דִּבֶּ֖ר בְּאָזְנֵ֣י בְנֵי־חֵ֑ת אַרְבַּ֤ע מֵאוֹת֙ שֶׁ֣קֶל כֶּ֔סֶף עֹבֵ֖ר לַסֹּחֵֽר׃ « Abraham écouta ‘Efron[1] et il compta à ‘Efron[2] le prix qu’il avait énoncé en présence des enfants de ‘Het, 400 sicles d’argent, au cours marchand [monnaie accceptée partout].. » (Béréchit 23, 16). Pour un sicle ordinaire cette somme correspondrait à la valeur d’un troupeau de 48 moutons (en supposant une équivalence de valeur avec le sicle mésopotamien du temps d’Hamourabi).

[1] Nom comportant ici la lettre waw.

[2] Ici, ce nom ne comporte pas la lettre waw.

 

 

Dinar דינר

Correspond à  : les pièces datant de l'époque de la destruction du 2ème temple,  le chékel qui vaut 4 dinar faisait 14,3 gr. D'après cela le dinar pesait à cette époque 3,6 gr. Et les anciens dinars (dinarim 'atikim) pesaient 3,9 gr[18].  Un dinar de Rome pesait 4 gramme selon [19].

Au sujet du poids du dinar d'argent: voir [20].

Contrairement au dinar tsouri (intégralement fait en argent), le  dinar médina n'était pas fait en argent pur c'était un alliage qui ne comprenait qu'un huitième d'argent et sept huitième de cuivre[21]. 

Equivalences:  6 ma’ot = 12 poudion = 24 issarim = 192 peroutah ( 192 פרוטות), 2 tarpikim [22]; 1/2 chékel ; 1/4 de séla; 1/100 de mané; [23]

Les poids pour les balances et pour les pièces pouvaient différer entre la Judée et la Galilée: deux fois plus important en Judée qu'en Galilée[24].  Quand on parle de simple "Dinar" dans le Talmud, cela correspond au dinar en argent que l'on appelle zouz.

Lorsqu'on dit "dinar" dans la guémara, cela fait référence au dinar tsouri (de Tsour); ces pièces étaient faites d'argent pur[25].

Autres noms utilisés dans le Talmud pour des autres types de pièces accompagnés de noms des pays ou nations d'origine [26]. Exempes: 

-   לווי    ou encore "Louis des nations" (loui chel oumot ha'olam) [27]

Dinar arabia ou Yichma'éli  דינרא ערבא

Il y a discussion entre Rachi et tossefot pour l'établissement de sa valeur (Békhorot 49b).

-Dinar koudikini ou dinar kourdina (T.B. Ména'hot 29a)

 

Zouz  זוז 

     Correspond à  : 6 ma’ah = 12 poudion = 24 issar = 192 peroutah;

Citation talmudique [28].

Pouvoir d’achat à l’époque de la Michna -[29].

 

Tarpik (Istira)

Correspond à  : 3 ma'ot; un demi zouz.

Citation talmudique [30] : T.B. Ketouvot  63a (michna), 64a (guémara)

Rachi précise (sur Ketouvot  64a): un tarpik = 3 ma'ot.

 

Ma’ah  d'argent  מעה כסף

     Correspond à  : 2 poudion = 4 issar = 32 peroutah (32 פרוטות [31] )

     Correspond à l’origine à : 1 ma’ah [32].

Petite pièce en argent, valant trente-deux peroutot ou un sixième de dinar

 C'est la guèra biblique (גרה) égale à la valeur d'une masse d'argent d'un poids de 16 grains d'orge, environ 384 milligrammes.

 

 

Maneh  מנה

     Correspond à : 100 dinars [33]; 25 séla’ ; 100 zouzim ; 600 ma’ah ; 1200 poudion ;  2400 issar ; 19200 peroutah  (18432 פרוטות[34])

 

 

 

--------------

NOTES

 

[1] Selon: http://www.mytzadik.com/cat.asp?kid=40&safaid=6 (mai 2008)

[2] Me’ila 6,3

[3] Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 398. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000.

[4] Modia, www.modia.org/tora/chemote/kitissa.html (consult 1er mai 2008).

[5] דאמר רב יהודה אמר רב אסי כל כסף האמור בתורה כסף צורי ושל דבריהם כסף מדינה:   (T.B. Kidouchin 11a, bas de la page).

[6] Selon: http://www.mytzadik.com/cat.asp?kid=40&safaid=6 (mai 2008)

[7] Edit. Safra du T.B. Ta’anit, p. 19b note 2.

[8] Modia, www.modia.org/tora/chemote/kitissa.html (consult 1er mai 2008).

[9] Edit. Safra du T.B. Ta’anit, p. 19b note 2.

[10] שקל [בלשון המקרא – בקע]  Selon: http://www.mytzadik.com/cat.asp?kid=40&safaid=6 (mai 2008)

[11]Tyr était le principal centre de production des pièces entre -25 et – 126 AEC. Une nouvelle pièce de l’époque de Second Temple (la sixième à cette date) a été découverte à Jérusalem, dans un ancien tunnel d’évacuation des eaux (« Découverte d’une pièce antique d’un demi-shekel », Kountrass News, n°101, Nissan 5768, p. 32).

[12] Selon: http://www.mytzadik.com/cat.asp?kid=40&safaid=6 (mai 2008)

[13] Illustration reproduite dans : Kountrass News, n°101, Nissan 5768 (avril 2008), p. 32.

[14] D’après Modia, www.modia.org/tora/chemote/kitissa.html.

[15] Rachi sur : Wayikra 26, 25.

[16] Rachi sur Bamidbar 3, 47 qui cite : T.Yérouchalmi, Chékalim 2,3.

[17]  François Rebuffat (1996), p. 19.

[18] Narkis (5696), "Séfer matbé'ot erets Yisraël" (Livre des pièces d'Israël, Jérusalem, p. 52; cité par Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 403. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000. 

[19] Narkis (5696), "Séfer matbé'ot erets Yisraël" (Livre des pièces d'Israël, Jérusalem, p. 52; cité par Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 403. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000. 

[20] Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 402. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000. 

[21] Michné torah, Nachim. halakhot ichout, chap. 10, halakha 8. 

[22] Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 401. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000. 

[23] Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 401. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000

[24] Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 402-3. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000. 

[25] Aussi, certains disent que lorsque fait un dinar, on doit le faire avec le merilleur argent possible.  T.B. Kidouchin 11a.

[26] Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 398. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000.

[27] Jewish encyclopedia, , tome 7, p. 398. Institut de l'encyclopédie talmudique, Jérusalem, 2000.

[28] הבו לי גואלקי ואיזיל ואייתי לי בזוזא עיבורא  « Donnez-moi mon sac que j’aille apporter du blé pour un zouz » T.B. Ta’anit, p. 23b..

[29] Un zouz représente une somme importante pour un peu de blé. Un tel cours s’explique par la sécheresse qui sévissait au moment dont parle la Gémara. Rachi cité Edit. Safra du T.B. Ta’anit, p. 23b note 19.

[30] Qu'est-ce que sont ces tarpikim mentionnés dans la michna? Rav Chechet dit : "c'est l'Istéra". La guémara continue: combien vaut l'istira? réponse: un demi zouz.

[31] Selon: http://www.mytzadik.com/cat.asp?kid=40&safaid=6 (mai 2008)

[32] A propos du chékel, valant 20 guéras, Rachi précise : « vingt ma’ah,  telle était la valeur d’origine. Mais on a ajouté plus tard un sixième à sa valeur (TB Békhoror 50a). C’est ce qu’ont enseigné nos maîtres : un dinar vaut six ma’ah d’argent, et un séla’ vaut vingt-quatre ma’ah » - Rachi sur : Wayikra 26, 25.

[33] Edit. Safra du T.B. Ta’anit, p. 17b note 3

[34] Selon: http://www.mytzadik.com/cat.asp?kid=40&safaid=6 (mai 2008)

Laisser un commentaire