Versets lus après la lecture de Psaumes

 

Versets lus après la lecture de Psaumes

 

Après la lecture de Psaumes on lit les versets suivants

מִ֥י יִתֵּ֣ן מִצִּיּוֹן֮     יְשׁוּעַ֪ת יִשְׂרָ֫אֵ֥ל    בְּשׁ֣וּב יְ֭יָ     שְׁב֣וּת עַמּ֑וֹ
יָגֵ֥ל יַֽ֝עֲקֹ֗ב      יִשְׂמַ֥ח יִשְׂרָאֵֽל׃
Mi yitten mitssiyon         yéchou’at yisraél       béchouv Ado.naï        chévout ‘ammo
Yaguél ya’akov                     yisma’h yisraèl

Qui donnera de Sion           le salut d’Israël quand Hachèm ramènera         les captifs de Son peuple
Jacob se réjouira                    Israël sera en joie (Ps. 14, 7)

 

וּתְשׁוּעַ֣ת צַ֭דִּיקִֽים      מֵֽה'֑
מָֽ֝עוּזָּ֗ם      בְּעֵ֣ת צָרָֽה׃
Outchou’at tsaddikim       méAdo.naï
Ma’ouzzam        bé’et tsara

Et le salut des justes           vient de D.ieu
Il est leur citadelle        au temps de la détresse (Ps. 37, 39)

וַיַּעְזְרֵ֥ם יְ֜יָ֗        וַֽיְפַ֫לְּטֵ֥ם 
 יְפַלְּטֵ֣ם מֵֽ֭רְשָׁעִֽים      וְיֽוֹשִׁיעֵ֑ם         כִּי־חָ֥סוּ בֽוֹ׃
Vayya’zérém Ado.naï                     vayéfallétem (1)
        yéfallétem mércha’im          véyochi’èm  Ki-‘hassou vo

Et Hachèm les a aidés      et Il les délivrés 
(Il les) délivrera des malfaisants        et les sauvera car ils se sont abrités en Lui 
(Ps. 37, 40)

 

חִ֭זְקוּ       וְיַֽאֲמֵ֣ץ לְבַבְכֶ֑ם 
כָּל־הַ֝מְיַֽחֲלִ֗ים לַֽיְיָ׃ 
 ‘Hizkou véyaamets lévavkhèm
Kol-hamya’halim lAdo.naï

 Soyez forts          et que s’affermisse votre cœur
Vous tous qui languissez                    de Hachèm (Ps. 31, 25)

 

(1) Noter ici un accent mélodique absent du psaume 119 וַֽיְפַ֫לְּטֵ֥ם ; il est composé de deux signes. Il a pour nom ‘Olè wéyoréd et marque une grande pause, plus marquée encore que celle de l’atna’h qui le suit dans la hiérarchie des accents mélodiques disjonctifs. 

     Conjugaison - Attention à la traduction : l’aspect verbal des deux premiers verbes du verset וַיַּעְזְרֵ֥ם  et  וַֽיְפַ֫לְּטֵ֥ם  est à l’accompli*. Le Psalmiste évoque ici une protection qui a déjà eu lieu dans le passé. Ce n’est que dans la seconde partie du verset qu’il utilise l’inaccompli*.

     Contre-sens - Les traducteurs ne sont pas toujours sensibles aux règles de la grammaire biblique et ne peuvent alors prétendre saisir le sens : la Parole du Psalmiste leur reste alors étrangère. Ainsi A. Chouraqui traduit : Hachèm « les aide » (au lieu de « les a aidés), « les libère » (au lieu de « les a libérés ». Les trois autres verbes du verset sont aussi à l’inacompli : cc’est correct pour «  il les libère des criminels, il les sauve. » mais il écrit : « ils s’abritent en lui » (au lieu du passé). Le Pasteur Darby fait également erreur: « aidera et les délivrera » (au lieu du passé).

Laisser un commentaire