Les viandes artificielles sont-elles kachères ?

 

 

Les viandes artificielles sont-elles kachères ?

 

La population mondiale consomme toujours plus de protéines. Pour répondre à cette demande grandissante, et à les problèmes environnementaux (l'élevage mobilise d'importantes ressources en terres, en eau, contribue à l'effet de serre), certains envisagent l’élevage et la consommation d’insectes d’une part, la production d’une viande artificielle d’autre part produite à partir de cultures de cellules souques musculaires.

Si la position du Judaïsme sur les insectes est clairement exposée dans la Torah, les décisionnaires devront statuer sur une éventuelle nouvelle sorte de « viande ».

Suite à la présentation à la presse du premier burger artificiel entièrement produit en éprouvette à partir de cellules souches de muscle de bœuf le 5 août 2013, des avis préliminaire ont été formulés. Ces avis explorent une question qui n’est pas encore vraiment à l’ordre du jour, la commercialisation n’étant pas pour bientôt (prix de revient du burger produit en août 2013: 290000 euros !).

 

Les fibres ainsi produites en laboratoire sont-elle ou non de la viande ? 

Les sources juives anciennes mentionnent ou font allusion à la consommation d’une viande de veau crée par des moyens ne relevant pas de l’élevage, puis abattu rituellement. Le patriarche Abraham a créé un veau pour les anges venus le visiter [1] ; dans le Talmud de Babylone, R’ Hanina et R’ Hochaïa, élèves de R’ Yéhouda hanassi  créèrent un veau par des moyens ésotériques, et le mangèrent pendant chabbat (T.B. Sanhédrin   65b, 67b).

 

Quel serait le statut de fibres musculaires produites de manière artificielle : parlera-t-on de viande ou non ? Cette question n’a pas grande utilité de nos jours, mais elle pourrait devenir pertinente dans l’avenir (quelques dizaines d’années seulement pour certains) ; des rabbins ont donc tenté de cerner la nature de ces fibres, même si aucune décision halakhique n’est prise pour l’instant :

- les fibres pourraient être neutres (parvées - ni carnées, ni d’origine laitière) si les cellules souches proviennent d’un animal permis et abattu rituellementv[2] ;

-  les fibres pourraient être carnées (bassari) si les cellules extraites de l’animal sont considérées comme assez substantielles pour être appelées « viande »  [3] ;

- mais si ces dites cellules ont été prélevées sur un animal vivant, la viande produite pourrait peut-être relever de l’interdit de consommer de la viande d’un animal vivant (ever min ha’haï[4].

 

La perspective de « viande » sans viande provenant directement d’un animal a également suscité un débat parmi les végétariens ou les autorités de plusieurs religions [5].

 


[1] Verset Béréchit 18,7 expliqué à la lumière d’un enseignement de R’ Azoulay (1685), ‘hessed léabraham, Amsterdam.

[2] Tel est l’avis de R’ Menachem Genak (un responsible de l’organisme OU), cité par x (2013), « Débat autour d’un hamburger », Actualité juive, 29 août, p. 32.

[3] Tel est l’avis de Yéhuda Surpin, cité par x (2013), « Débat autour d’un hamburger », Actualité juive, 29 août, p. 32. Le Talmud mentionne la consommation d’une viande produite miraculeusement par des rabbins étudiant un texte mystique : cette  viande était kachère car elle ne venait pas d’un animal réel. R’ Rabbi Yehuda Shurpin rappele cette guémara en se demandant si cela pourrait fournir un modèle pour la décision sur le statut de la viande in vitro. R’ Yehuda Shurpin cité par Heneghan Tom (2013), “Is The 'Lab Burger' Kosher Or Halal? 'Cultured Meat' Sparks Questions On Religious Dietary Rules“, http://www.huffingtonpost.com/2013/08/09/lab-burger-kosher-halal_n_3733851.html.

[4] Interdit de la Torah. Tel est l’avis de R’ Yehuda Shurpin de chabad.org, cité par x (2013), « Débat autour d’un hamburger », Actualité juive, 29 août, p. 32.

[5] Quel serait le statut des fibres ainsi produites : s’agit-il ou non de la viande ? Des premiers avis ont été formulés dans le cadre d'autres religions; ils n'ont pas forcément fixé des principes définitifs.

- Islam -  Il a été considéré que cette viande artificielle « ne peut être considérée comme viande d’animaux vivants… Si elle ne vient pas de cellules de porcs, de chiens, ou d’autres animaux bannis par les lois de l’alimentation halal, la viande pourrait être comparable à du yaourt   - Abdul Qahir Qamar (International Islamic Fiqh Academy, Jedda, Arabie Saoudite) cit. Gulf News, Dubai cité par  Heneghan Tom (2013), http://www.huffingtonpost.com/2013/08/09/lab-burger-kosher-halal_n_3733851.html

- Végétariens, Indouisme, Sikhs - Les hindous considèrent la vache comme sacrée, beaucoup de Sikhs sont végétariens. La possibilité de consommations d’une viande cultivée in vitro ne semble pas être envisageable même si elle devait être permise (Voir : Heneghan Tom (2013), http://www.huffingtonpost.com/2013/08/09/lab-burger-kosher-halal_n_3733851.html).

(c) Hillel Bakis, editionsbakish.com.

Laisser un commentaire