54* Wézot habérakha

 

 

54* WEZOT HABERAKHA (Débarim 33, 1- 34, 12)

וְזֹ֣את הַבְּרָכָ֗ה Et voici la bénédiction

Résumé

 

Nous voilà arrivés au terme de cette lecture de la Torah. Pourtant Wézot habérakha n’est pas seulement la « dernière » paracha ; elle est, en même temps l’« avant-première » paracha. A peine lu le dernier mot, un nouveau cycle de lecture de toute la Torah commence, qui va courir sur toute l’année. A peine terminé un cycle d’étude, le suivant recommence sans interruption. וּלְכֹל֙ הַיָּ֣ד הַֽחֲזָקָ֔ה וּלְכֹ֖ל הַמּוֹרָ֣א הַגָּד֑וֹל אֲשֶׁר֙ עָשָׂ֣ה מֹשֶׁ֔ה לְעֵינֵ֖י כָּל־יִשְׂרָאֵֽל׃ בְּרֵאשִׁ֖ית בָּרָ֣א אֱלֹהִ֑ים אֵ֥ת הַשָּׁמַ֖יִם וְאֵ֥ת הָאָֽרֶץ׃ Le jour de Sim’ha Torah aborde ce nouveau cycle avec le récit de la création en six jours, dont l’apothéose est la sanctification du chabbat  (Béréchit).

Moché bénit les tribus d’Israël puis il gravit le mont Nébo (là même d’où il avait embrassé du regard l’ensemble de la Terre donnée par Hachèm aux patriarches). Il mourut alors « sur l’ordre de D.ieu ... et nul n’a connu son tombeau jusqu’à ce jour ».

 

Mais Hachèm ne laisse pas une génération sans maître de valeur. Yéhochoua' (Josué) succéda à Moché et accéda à son potentiel spirituel [1].[2].

 

---------------------------

NOTES


[1] Dans la haftara de sim'ha tora, Yéhochoua' est gratifié par trois fois de חֲזַק וֶֽאֱמָץ  (soit fort et ferme: Yéhochoua' 1,6; 1,7; 1,9).  חזק  = 115; 3 x 115= 345= valeur numérique de משה (Moché).

[2] Autres orthographes pour Mas’é: Massey, Massêi.

 

 

 

Laisser un commentaire