45* Waet’hanane

 

 

45* WAET’HANANE (Débarim 3, 23 – 7, 11)
 
וָֽאֶתְחַנַּ֖ן– J’ai demandé grâce
 
Résumé
 
 
 

 

Dans cette paracha, Moché est arrivé à proximité de la Terre que Hachèm a donnée aux enfants d’Israël. Il est tout près du but ultime de la lutte menée contre Pharaon, de l’horizon espéré pendant les quarante années de la traversée du désert. Mais il sait que Hachèm lui en a interdit l’entrée. Cependant, il ne renonça pas à prier pour tenter d’infléchir le jugement : וָֽאֶתְחַנַּ֖ן אֶל־יְהוָ֑ה בָּעֵ֥ת הַהִ֖וא לֵאמֹֽר׃ « J’ai demandé grâce à Hachèm, en ce temps-là, disant… »  (Débarim 3,23).
Le premier mot de chaque paracha a une importance particulière ; comme le titre ou le premier verset de chaque paracha, il donne, au reste de la section hebdomadaire, un sens particulier. Ici, l’intonation est nouvelle : alors que les parachas précédentes « traitaient de problèmes collectifs ou de morale générale » ; cette paracha « nous saisit individuellement pour une relation passionnée avec Hachèm »[1]. Avec le premier mot de cette paracha (וָֽאֶתְחַנַּ֖ן), nous voyons l'expression se déployer au singulier (je). Ainsi : וַיִּתְעַבֵּ֨ר יְהוָ֥ה בִּי֙ לְמַ֣עַנְכֶ֔ם וְלֹ֥א שָׁמַ֖ע אֵלָ֑י וַיֹּ֨אמֶר יְהוָ֤ה אֵלַי֙ « Et l’Éternel fut irrité contre moi à cause de vous, et il ne m’écouta point ; et l’Éternel me dit… »(3,26).

 

L’action individuelle se retrouve notamment dans certaines mitsvot formulées ici : dire le chéma’ deux fois par jour (le texte figure dans cette paracha : 6,4-9 et 11,13-21),  enseigner la Torah à ses enfants (6,7), mettre les téphilines (6,8 ; et 11,18).

 

Avec la répétition des Dix Paroles, cette paracha revient sur le don de la Loi (4, 10-14 ; 5, 6-21) et l’institution des villes de refuge (4, 41-43). Moché formule de nombreuses recommandations (4, 27-29) et des exhortations pour l’avenir (5,1). Il met en garde, tout particulièrement, contre la tentation d’imiter les  Cananéens idolâtres ; il insiste sur le danger des mariages avec les gens du pays (7, 3) et proclame que les Hébreux sont consacrés à Hachèm (7, 6).   
Moché prophétise qu’au cours des générations futures, les Enfants d’Israël s’éloigneront de Hachèm et serviront des idoles. Ils seront alors exilés du pays et exilés parmi les nations. Mais alors, ils éprouveront un repentir et reviendront au respect des commandements divins.[2]

 

 

 

 

-------------------

[1] R’ R. Y. Dufour, Modia’, sur la paracha, mars 2009.
 
[2] Autres orthographes pour Vaét'hanan: Vaét'hannane, Vaet’hannanne, Va-ethchanan, 

 

Laisser un commentaire