LVJ 2-14* Waéra

 

 

14* WAERA  (Chémot 6, 2 – 9, 35)
 
וָֽאֵרָ֗א  - Je me suis fait voir
 
Résumé 



La libération de l’esclavage commence avec cette paracha. Hachèm se révèle à Moché et promet : les Enfants d’Israël seront libérés de leur servitude, ils sortiront d’Égypte et constitueront Son peuple élu au Mont Sinaï. Le Saint, béni soit-Il, rappelle ensuite l’alliance qu’Il a conclue avec les patriarches Abraham, Yits’hak et Ya’akob, et Sa promesse de leur  donner le pays de Kéna’an. Il les conduira dans le pays promis aux Patriarches en héritage éternel. 

Aharon et Moché devant parler à Pharaon, la paracha va présenter leur ascendance. Avant de présenter la généalogie de Lévi, leur ancêtre, la Torah  commence par celle de Réouben et Chim’on - ce que l’on comprend : puisqu’ils sont nés avant Lévi, il fallait commencer par les premiers fils de Ya’acob [1]. Mais après l’exposé de la généalogie de Lévi, celle des autres fils de Ya’akob n’est pas présentée (6, 14-25)  [2] .

Moché et Aharon vont à plusieurs reprises vers Pharaon et lui transmettent l’ordre divin : « Laisse aller mon peuple !» Des miracles sont accomplis devant lui (le bâton devient serpent et avale les bâtons-serpents des sorciers de Pharaon), mais ils sont sans effets sur lui. Alors commencent les sept premières plaies : les eaux du fleuve se transforment en sang; les grenouilles ; les poux ; les bêtes sauvages ; la peste animale ; les ulcères ; la grêle. Pharaon persiste cependant dans son refus de libérer les Hébreux (Chap.  8, Chap.  9). [3]

 


[1] Rachi sur Chémot 6,14.
 
[2] Une autre raison est avancée: Chim’on et Lévi sont restés des hommes importants malgré les remontrances de Ya’akob à ces trois chefs de tribus avant sa mort (Midrach Pessikta Rabati).
 
 [3] Autres orthographes pour Waéra: Vaéra, Va-ayra..

 

Laisser un commentaire