LVJ 2-13* Chémot

 

 

13* CHEMOT (Chémot 1, 1 – 6, 1)
 
שְׁמוֹת֙- Noms
 
 

 

La première paracha du livre Chémot (l’Exode) rappelle les noms des Israélites qui entrèrent en Egypte et la mort de Yossef.

Les enfants d’Israël se multiplièrent, inspirant de la crainte au pharaon. Ce dernier les réduisit en esclavage, les traita avec dureté, et chargea deux sages-femmes d’exterminer les nouveau-nés mâles. N’étant pas obéi par elles, il ordonna à ses soldats de tuer les bébés.

La paracha relate la naissance de Moché fils de ’Amram (lui-même fils de Kéhat, et petit-fils de Lévi). Sa mère le cacha pendant trois mois mais ne put le garder plus longtemps. L’enfant fut alors placé dans un berceau étanche déposé sur le Nil; Myriam (sa sœur) le suivant des yeux pendant qu’il flottait sur le fleuve. Remarqué par la fille de Pharaon qui se baignait, l’enfant fut « adopté » par elle et une nourrice est trouvée parmi les Hébreux pour allaiter le bébé (ce fut la mère du bébé qui fut choisie). Une fois l'enfant sevré, la princesse le reprit et le nomma: Moché (2, 1-10) [1].

Les souffrances des Hébreux augmentèrent et Moché prit conscience de son appartenance au peuple opprimé. Placé devant une situation intolérable, il réagit en abattant l’Egyptien persécuteur. Il s’enfuit pour éviter la colère de Pharaon et s’établit dans le pays de Midian [2]. Là, il épousa Tsipora fille de Yitro.

Hachèm entendit la plainte de Son peuple et se souvint de Son alliance avec Abraham, Yiss’hak, et Ya’akob (Chap. 2). Alors que Moché s’occupait des troupeaux de son beau-père, D.ieu l’appela du milieu d’un buisson -brûlant sans se consumer -  pour lui confier la mission de sauver Son peuple opprimé. Moché quitta Midian puis il se présenta devant Pharaon pour transmettre le message divin. Il était accompagné par son frère Aharon [3]. Les premiers miracles qu'ils firent n’impressionnèrent ni Pharaon ni les magiciens de ce dernier. Le seul résultat tangible de cette intervention de Moché et d’Aharon fut l'alourdissement de l'oppression contre les enfants d’Israël (Chap. 5).

Moché demanda  alors à Hachèm: « Pourquoi as-Tu fait du mal à ce peuple ? ».

La paracha se termine par une promesse divine: Pharaon sera contraint de laisser partir les Hébreux de son pays (6, 1).  


[1] וַיִּגְדַּ֣ל הַיֶּ֗לֶד וַתְּבִאֵ֨הוּ֙ לְבַת־פַּרְעֹ֔ה וַֽיְהִי־לָ֖הּ לְבֵ֑ן וַתִּקְרָ֤א שְׁמוֹ֙ מֹשֶׁ֔ה וַתֹּ֕אמֶר כִּ֥י מִן־הַמַּ֖יִם מְשִׁיתִֽהוּ׃ « L’enfant grandit et elle [Myriam] le fait venir à la fille de Pharaon. C’est pour elle un fils. Elle le nomme Moché et dit : ‘Oui, je l’ai retiré de l’eau’. » (Chémot 2, 10). L’enfant a été nommé Yékoutiel à huit jours; ce n’est qu’ultérieurement qu’il a été appelé Moché (Pirkè Derabbi Eli'ézer, 48, ed. Verdier, p. 298). Yékoutiel est indiqué comme étant le fils de Batyia, fille de Pharaon  וְאֶת־יְקֽוּתִיאֵ֖ל אֲבִ֣י זָנ֑וֹחַ וְאֵ֗לֶּה בְּנֵי֙ בִּתְיָ֣ה בַת־פַּרְעֹ֔ה (I. Dibré hayamim 4, 18).

[2] Il s’agit d’une tribu issue de Midian, un fils d'Abraham et de Kétoura (מִדְיָ֑ן - Béréchit 25, 2). Les Midianites (ou Madianites) n’habitaient  pas l'Ethiopie comme on le pense parfois, mais plutôt le Néguev (entre la mer Morte et le Sinaï) et même le Nord-Ouest  de l’Arabie.

[3] Cette remarque peut sembler anodine, mais elle marque une modification fondamentale des comportements par rapport aux récits de Béréchit où les aînés sont jaloux des plus jeunes: Kayin tue Hébel, ‘Essaw s’oppose à Ya’akob, Yossef est vendu par ses frères. Au contraire, Aharon, aîné de Moché, se réjouissait de la grandeur de son jeune frère, comme il est dit : וַיֹּ֤אמֶר יְיָ אֶֽל־אַהֲרֹ֔ן לֵ֛ךְ לִקְרַ֥את מֹשֶׁ֖ה הַמִּדְבָּ֑רָה וַיֵּ֗לֶךְ וַֽיִּפְגְּשֵׁ֛הוּ בְּהַ֥ר הָֽﭏהִ֖ים וַיִּשַּׁק־לֽוֹ׃ Aharon alla à la rencontre de Moché et il l’embrassa (Chémot 4, 27 ; Rachi sur 4,14). Voir aussi : חֶֽסֶד־וֶאֱמֶ֥ת נִפְגָּ֑שׁוּ  צֶ֖דֶק וְשָׁל֣וֹם נָשָֽׁקוּ׃ "La bonté et la vérité se rencontreront; la justice et la paix s'embrasseront" (Ps. 85,11). Le Midrach enseigne que la bonté et la paix, c’est Aharon, et que la vérité et la justice sont une allusion à Moché (Chémot Raba 5, 10).  

 

 
 

Dernières modifications : 17 février 2013

 

Laisser un commentaire