Une réparation

 

Une réparation

24 000 Hébreux (notamment de la tribu de Chim’on) sont morts pour avoir fauté avec les filles de Moab. 24 000 élèves de Rabbi ‘Akiva sont morts pendant le ‘Omer.

Il est enseigné qu’ils étaient la réincarnation des 24 000 Hébreux qui avaient suivi les filles de Moab envoyées pour entraîner les Juifs à l'idolâtrie. Notons que la guématria du nom Moab, מואב est précisément de 49, en rapport avec les 49 jours du ‘Omer[1]. Rabbi Akiba est la réincarnation (guilgoul) de Zimri, et Rufina, sa deuxième femme est celle de la Midianite Kozbi qui avait justement fait fauter Zimri[2]. La tradition raconte que Rufina et son mari le général Turnus Rufus[3] avaient tenté de faire chuter Rabbi Akiba. Elle devait le séduire mais les choses ne se passèrent pas comme elle l’avait escompté, et finit par se convertir au judaïsme, puis se maria légalement avec Rabbi ‘Akiba après la mort de sa première femme, Rachel. La faute de Zimri et Kozbi fut réparée (tikoun) par leurs guilgoulim respectifs, R’ Akiva et Rufina.

 


[1] C'est pour cela qu'à la fin de ces 49 jours, nous lisons à Chabou’ot le récit de la conversion de Ruth, la Moabite, à l'origine de la lignée qui amènera la naissance de roi David; celui-ci représente le 50ième niveau ou 50ième porte, celle de la fête de Chabou’ot qui préfigure le dévoilement Divin de l'époque du Messie (R’ Haï Chemla,  http://www.a7fr.com/article.php?id=3825, 26 Mai 2005).

[2] Enseignement rapporté au nom d’Ari hakadoch.

[3] אשת טורנוסרופוס הרשע  T.B. Aboda zara 20a. 

Laisser un commentaire