41* Pin’has

 

 

 

 
41* PIN’HAS (Bamidbar 25, 10 – 30, 1)
פִּֽינְחָ֨סPin’has
 
Résumé
 
 
Alors que le peuple campait encore sur la rive orientale du Jourdain, les filles de Moab débauchèrent les Hébreux. L’effronterie des coupables fut telle que Zimri, le chef de la tribu de Chim’on [1] conduisit une madianite dans le camp pour fauter avec elle ! Moché fut tellement stupéfait par cette inconduite qu’il resta sans réaction.
C’est alors que Pin’has [2], un petit-fils d’Aharon, intervint de sa propre initiative. Il mit à mort Zimri (le chef d'une partie de la tribu de Chim’on [3]) et Kozbi la princesse madianite qui l’accompagnait (fille du plus important des chefs  de Midian 4]). Grâce à son initiative le fléau cessa subitement et il fut récompensé par Hachèm. Le risque couru par le peuple avait été exceptionnellement grave, une épidémie mortelle ayant éclaté  dans le camp (Chap. 25).
Après la traversée du désert et ses épreuves, les résultats d’un nouveau recensement indiquent que le peuple comprend 601730 hommes âgés de 20 à 60 ans (Chap. 26). Ce recensement servira pour le partage des terres du pays de Kéna’ane (Canaan) après sa conquête [5]. Les règles de l’héritage des filles sont précisées, suite à l’initiative des cinq filles de Tsélof’had qui réclament le territoire revenant à leur père, mort sans laisser de garçon. Moché pose la question à Hachèm qui fera droit à cettedemande et la loi sur l’héritage des filles est précisée (27, 1-11) [6].
Hachèm demande à Moché de se rendre sur la montagne des ‘Abarim [7] et de contempler l’ensemble du Pays d’Israël de ce point de vue exceptionnel. C’est là  qu’il sera repris par Hachèm et enterré. Yéhochoua’ est désigné comme futur chef du peuple (27, 12-23).
La paracha précise les prescriptions sur les sacrifices communautaires : offrandes quotidiennes et offrandes additionnelles du chabbat, du début des mois et des jours de fête - Pessa'h, Chabou’ot, Roch Hachana, Yom Kippour, Souccot et Chémini ‘Hag ha’atsérète (Chap. 28).
 


[1] Autres orthographes pour Chim’on: Siméon, Simon. 
[2] Autres orthographes pour Pin’has: Pinchas, Pine'has 
[3] C'était le chef de l'une des familles paternelles de cette tribu (נְשִׂ֥יא בֵֽית־אָ֖ב לַשִּׁמְעֹנִֽי׃  Bamidbar 25,14). Il y avait cinq familles paternelles dans cette tribu (Bamidbar 26,12-13).
[4] Balak était le roi de tout le peuple qui comportait plusieurs maisons paternelles (Béréchit 25,4) chacune conduite par un roi. Tsour, le plus important d’entre-eux, n’a pas hésité à prostituer sa fille Kozbi (Bamidbar 31,8).
[5] Selon le principe suivant: « Au multiple, tu multiplieras sa possession. Au moindre, tu amoindriras sa possession » (Bamidbar 26, 52-56).
[6] Voir aussi: Bamidbar 36, 8-9.
[7] Chaîne montagneuse située à l’est de la mer Morte. Dans a partie nord, le Pisga culmine au mont Nébo (env. 800 m. d’altitude)

 

Laisser un commentaire