LVJ 2009 ERRATA

 

  

 

 

« La voix de Jacob »   TOME 1

edition de nov. 2009

ERRATA

au 3 janv. 2013

 

 

 

 

page

lire

XVIII

Lire :

אֵ

Tséréhaser

é

Sans le youd

אֵי

Tséré malé

é

Avec le youd

3

Lignes 2 et 3 : remplacer la pharase sur ces deux lignes par : « Cette étude est inséparable d’une dynamique de mise en pratique des commandements divins »

3

Note 12 -  Lire : Pirké abot, 3,14 (11).

6

Note 27 : Lire Iyob.

21

Supprimer la dernière phrase de la page : « Peut-être peut-on déduire aussi… 496). »

26

Paragr. 1, lign. 6 – Lire : cabalistes (Ma’assé béréchit) »  

Paragr. 2, lign. 2 - Supprimer la répétion de « la perte de la foi ».

29

Début du paragraphe 3 ; remplace r par : « Selon la formulation de la Torah, le temps des six jours de la création est décrit de façon différente. Il y a quelque 3500 ans, Moché… »

36

Note 93 -  Lire : הַיֹּשֵׁב   et non וַיֹּ֣אמֶר הַיֹּשֵׁב

39

3ème ligne avant la fin -  Remplacer « Bamidbar 28 » par « Bamidbar 18,19 ».

40

Lire :  וְקָם֩ וַיֹּ֤אמֶר יְהוָה֙ אֶל־מֹשֶׁ֔ה הִנְּךָ֥ שֹׁכֵ֖ב עִם־אֲבֹתֶ֑יךָ

Note 109, dernière ligne - Lire : Macédoniens.

45

Lire : « après la purification de la terre » (et non « après les 40 jours de la purification de la terre »).

46

Fin paragr. 1 - Lire : « qu’il a fallu nourrir pendant tout le temps où ils étaient enfermés dans l’arche »  (et non « pendant les 40 jours »).

50

2ème ligne de la note 31 -  Lire : « intentions pures en entrant » au lieu de « intentions pures entrant ».

5­6

Note 12, ligne 5 -  Lire : « frère » au lieu de « père ».

52

3ème ligne avant la fin -  Remplacer « qui ne parle » par « ne parle ».

57

Note 20 : lire כָּל־אֵ֨לֶּה֙ חָֽבְר֔וּ אֶל־עֵ֖מֶק הַשִּׂדִּ֑ים ה֖וּא יָ֥ם הַמֶּֽלַח׃ 

Note 22 : lire « Amraphel. »

63

2ème paragraphe, 3ème ligne : lire « Gomorrhe ».

4ème paragraphe, 2ème ligne : lire  « Yichma’el ».

4ème paragraphe, 3ème ligne : lire « Yits’hak ».

64

Note 9 : lire  וַיְהִ֗י אַֽחֲרֵי֙  (Beréchit 25, 11)

69

Note 47 : 1ère ligne -  Remplacer « Béréchit 18, 19 » par « Béréchit 18, 9 ».

70

Note 52 : la citation de T.B. Nazir 23a doit se lire comme suit :

משל ללוט ושתי בנותיו עמו הן שנתכוונו לשם מצוה וצדיקים ילכו בם הוא שנתכוין לשם עבירה ופושעים יכשלו בם (T.B. Nazir 23a).

71

Résumé, ligne 4  – Lire « dans la famille de son frère Na’hor afin » .

80

2ème paragraphe, ligne 3  - Lire : « ‘Essaw naît, suivi de Ya’akob qui tient un de ses talons »

84

2ème paragraphe, ligne 4 - Lire : « si l’on s’en tient à ce qui est effectivement écrit » .

84b

Ajouter au milieu de la page, avant le titre :

Un rouleau de la Torah reste-t-il kacher si les particularités scripturales (grandes lettres, petites lettres, points surlinéaires…) n’ont pas été respectées par le scribe ? La réponse est positive (Rambam, hilkhot stam, 7, 10 ; Tour, 275. Choul’hane ‘aroukh, Yoré dé’a, 275, 6 (dans le hé guimel hé,  RAMA s’appuyant sur les Richonim, il n’y a pas de distinction entre Achkénazes et Sépharades). Pour accomplir une mitsva de la meilleure qualité, il est cependant préférable d’utiliser un sépher où ces particularités ont été respectées par le scribe. Dans le cas contraire,  le sépher ne sera pas impropre (passoul) et sa lecture permettra d’acquitter la communauté.   

89

Note 20. Remplacer par :

D’où une allusion aux tribus d'Israël, et au Saint, bénit soit-Il (au nom de R’ Tsadok le Faible, contemporain de la destruction du 2ème Temple, qui enseignait des secrets de l'En-haut à partir de tous les passages de la Torah, même les plus anodins en apparence. Il était appelé « le faible » parce qu'il a jeûné pendant 40 ans pour que le Temple ne soit pas détruit. Mais le Temple finit par être détruit pendant sa vie - T. B. Guitin 56b).

95

Note 1, se termine par : (ces animaux étant connus pour leur discrétion, le texte en parle à mots couverts).   Rachi sur le verset 32,16.  

97

2ème paragraphe, ligne 2 - Lire : « la victoire du spirituel sur le matériel ».

98

Note 48 – Depuis « Par ailleurs » jusqu’à la fin,  remplacer  par : « Le  Ba’al hatourim remarque que  le mot  וישקהו a la même guématria que   ולנושכיהו (sur Béréchit 33, 4). Cependant, on ne comprend pas sur quoi il s’appuyait pour affirmer cela car וישקהו (6+10+300+100+5+6) correspond à 427  et ולנושכיהו (6+30+50+6+300+100+5+6) à 503. Même en tenant compte des variantes orthographiques de différentes éditions (un waw et un youd en moins parfois, soit 10+6) l’écart reste grand. »

99

Note 18 : lire « Tsafnat Pa’néa’h »

103

7ème ligne. Lire : (Béréchit 35, 22)

104

Lire : « prédit ». 

105

Lire : « retrouvera dans » .

106

Note 9 -  La référence originale est T.B. Bérakhot 55a au nom de Rav  'Hisda.

123

Le collier d'Assénat -  2ème paragraphe : Lire : « Yossef s'est marié avec Assénat car il comprit que c’était en fait, la fille de Dina. Pour éviter qu'elle ne fut tuée comme Chékhèm, le violeur (et les habitants de sa ville), Ya’akov attacha...... ».

137

Remplacer les 3 lignes après le titre "Intervalles espaces et marges dans la Torah », par:

Si les règles relatives aux marges n'étaient pas parfaitement respectées, on pourrait cependant acquiter la communauté par une lecture publique et accomplir la mitsva (Choul’han ‘aroukh, Yoré dé’a, 272, Aleph, et ). Toutefois, celui qui souhaite accomplir une mitsva de la meilleure qualité possible veillera à choisir un sépher ce comportant pas d’erreurs au niveau des marges.

Si les règles relatives aux espacements entre parachas, il y a discussion. Le Choul’han ‘aroukh (Yoré dé’a, 275, Aleph) précise que, si un scribe s’est trompé au niveau des séparations, « on doit mettre le sépher à la guéniza ». Mais le Rama indique au contraire que « cela est réparable ». Le sujet est-il l’objet d’une controverse entre Séfarades et Achkénazes ? Non, car nos maîtres expliquent  la signification du texte du Chou’hane ‘Aroukh : « mettre le sépher à la guéniza » signifie ici : ne pas se servir de ce rouleau de la Torah avant de l’avoir réparé.

140

Ligne 8 -  Lire :  יַֽעֲבֹ֤ר עַמְּךָ֙ יְהוָ֔ה {ס} עַֽד־יַעֲבֹ֖ר עַם־ז֥וּ {ר} קָנִֽיתָ׃ {ס} עַד־ {ר}

Lignes 9-10-11 : remplacer par

Il faut savoir que les annotations  {ר} et {ס} ne figurent pas sur le sépher torah, mais qu’elles sont portées sur certains des modèles dont se servent les scribes. Le sofer doit écrire à partir d’un modèle pour recopier le texte de la Torah d’une manière exacte (Choul’han ‘aroukh, Yoré dé’a, 274, Beth).

146

3ème paragr., ligne 2-  Lire : « chœur ».

149

Ligne 6 -  Lire : « ’Amram lui-même fils de Kéhat et petit-fils de Lévi). »

150

Ligne 6 -  Lire : « contraint de laisser partir ».

155

Tableau sur la durée de la vie de 'Amram fils de Kehat -   lire (Chémot 6,20)

159

Dracha « Les enfants d’Israël », ligne 3 -  Lire : « asservis ».

151

Ligne 3 -  Lire : « mises en place ».

166

2ème paragr. Lire : premières, secondes et troisièmes plaies de chaque groupe.

168

Fin de la ligne 1 -  lire : « cette la paracha »

176

2ème paragr., avant dernière ligne -  Lire : « ils le prirent aux Grecs ».

186

Ligne 7 avant la fin - Lire : « Les femmes ont eu un trait de caractère plutôt propre aux hommes … une foi entière en Dieu. … elles se sont ‘changées’ en ».

187

1er paragr. Lire : « mitsvot positives liées au temps ».

191

Note 15 : remplacer la parenthèse par : (alors que celui de Kayin n’avait pas été agréé par Hachèm).

195

Début de la ligne 8-  Lire : « La réticence ».

197

3ème paragr., ligne 2  -   Supprimer « il redescendit avec les Secondes Tables de la Loi ». Ajouter : « Selon une tradition, Moché était remonté au Sinaï, mais le midrach indique qu’il est resté simplement au pied de la montagne. »

4ème paragr.-   Lire : Moché obtint le pardon divin pour le peuple d’Israël. Il reçut aussi les secondes Tables et les instructions divines concernant la construction du Tabernacle.

204

Notes 74 et 75: Remplacer « daguech»  par « accent tonique » 

205

Note 76: Remplacer « daguech»  par « accent tonique » 

218

Note 48 - Lire : « ‘ pour le ‘ayin de ‘Ibour (dans une année embolismique) »

223

2ème paragr., ligne 2-  Lire : « en eux ».

210

Note 19, 2ème ligne. Lire : Chémot 20, 17.

234

Début du 4ème paragraphe -  Lire : « De tels procédés ».

Un peu plus loin - Lire : « simple divertissement ».

240

3ème paragr., ligne 4 -  Lire : guématria « nistar » (du verbe הִסְתִּר histir = tenir secret).

Note 26  - Lire « nistar »

249

3ème paragr., ligne 3 -  Lire : « Aholiab ».

261

2ème paragr., ligne 11-  : Remplacer « (Chémot 20,18) »  par  « (Chémot 24,7) ».

269

lign. 19 -  Lire : וַיַּקְהֵ֣ל

lign. 23 -  Lire : léakhel

277

3ème paragr., ligne 9 -  Lire : « chœur ».

292

10  lignes avant la fin - Lire : « Cette paracha présente en détail le service du Michkane et le service accompli par les prêtres - sevice que l’on retrouvera ensuite dans le Bet hamikdach (Temple).   »

293

3  lignes avant la fin - Lire : « Obligation de chaque jour, le début du service dans le Michkane, puis au Beth hamikdach, comportait »  etc.

308

lign. 7 -  Lire : « La recherche exclusive » au lieu de « La recherche »

311

Paragr. 3, lign. 1-  Lire : « pourraient ».

312

Début du 2ème paragr. - Pas de point après « année » ni de majuscule à « Un ». Lire « La connaissance du monde se parfait aujourd’hui encore où, chaque année, un grand nombre d'espèces « nouvelles » sont identifiées dans des territoires mal connus. »

Note 38, avant dernière ligne - Lire : « 13ème siècle » (supprimer AEC).

Note 38, dernière ligne -. Lire : « 14ème s. » (supprimer AEC).

314

8 lignes avant la fin -  Lire : « aux trois animaux ».

321

Note 126 -  Lire : « peuvent ».

341

Résumé ; avant-dernière ligne -  Lire : « (17, 10-14) »

355

Paragr. 2, lign. 4 -  Lire : « (21, 7) » 

Paragr. 2, dernière ligne -  Lire : « (21, 13-14) ». 

369

Note 34 - Lire Iyob.

Note 34 - ponctuation à rectifier (Iyob 32, 7-9). Lire :

אָ֭מַרְתִּי יָמִ֣ים יְדַבֵּ֑רוּ    וְרֹ֥ב שָׁ֝נִ֗ים יֹדִ֥יעוּ חָכְמָֽה׃
אָ֭כֵן רֽוּחַ־הִ֣יא בֶֽאֱנ֑וֹשׁ    וְנִשְׁמַ֖ת שַׁדַּ֣י תְּבִינֵֽם׃
לֹֽא־רַבִּ֥ים יֶחְכָּ֑מוּ    וּ֝זְקֵנִ֗ים יָבִ֥ינוּ מִשְׁפָּֽט׃



 

Laisser un commentaire