03 Lekh Lékha

 

 

 

 

03* LEKH LEKHA 

לֶךְ־לְךָ֛ 

(Béréchit 12, 1 - 17, 27) 

 

Va vers toi

 

 

Résumé

 

Cette paracha décrit la rupture d’Abram avec son milieu d’origine (la famille de son père étant idolâtre). Elle décrit aussi son arrivée en terre de Kéna’an et sa descente en Egypte suite à une famine. Là, sa femme Saraï a été enlevée par le pharaon qui, frappé par une plaie comprit qu'il ne pouvait la toucher. Il la rendit à Abram [1] en offrant à ce dernier de l’or, de l’argent et du bétail.

Abram et Saraï repartirent vers le pays de Kéna’an, où Abram construisit un autel pour Hachèm. Abram et Lot se séparèrent ce dernier choisissant d’habiter la riche région de Sédom (Sodome). Il fut capturé lors d’une guerre lancée par quatre rois mésopotamiens mais Abram le libéra (Chap. 14). Malki-Tsédek, le roi de Chalem (nom de Jérusalem à cette époque) bénit Abram, son descendant  [2] ; une bénédiction qui montre que le pays était encore habité par ses propriétaires légitimes (Chem et ses descendants) même si à cette époque les Cananéens étaient en train de l'envahir.

Cette paracha relate le sacrifice que fit Abram ainsi que sa vision nocturne et « l’Alliance entre les Morceaux » que Hachèm conclut avec lui, promettant une descendance innombrable. Hachèm promit de lui donner, ainsi qu’à sa descendance, tout le pays (dit de Kéna'an), pour toujours (Chap. 13). Mais Il lui annonça aussi que ses descendants seront exilés, asservis et opprimés pendant quatre cents ans. Mais cet exil prendra fin et ils reviendront avec de grands biens, habiter dans le pays qui leur est donné en héritage éternel (Chap. 15).

Suivant les conseils de sa femme, stérile, Abram prit sa servante Hagar pour seconde femme. Dès la naissance de son fils, Yichma’el (Ismaël), Hagar méprisa sa maîtresse.

Le nom d’Abram est changé en Abraham (« père d’une multitude) et celui de Saraï en Sarah (« princesse »). La paracha relate aussi la double circoncision d’Abraham et de Yichma’el. L’ordre de circoncire les mâles est donné par Hachèm en signe d’alliance. Abraham avait 99 ans et Yichma’el était âgé de 13 ans lorsqu’ils furent circoncis, en même temps que tous les hommes vivant chez Abraham (Chap. 17).

 

 

--------------------

NOTES

[1]  Le comportement d’Abram est incompréhensible si on ignore qu’il savait (ainsi que Saraï)  qu’un ange se tenait près de son épouse pour la protéger (Zohar hakadoch).

 

Laisser un commentaire