II-18b Im kessef talwé

 

(c) Hillel Bakis - Ouvrage en cours de rédaction. Texte non définitif (draft)

 

II-18 b* Im Kessef talwé

 

Indications liturgiques

 

 

 

Selon une tradition plus que millénaire qui s'enracine dans les coutumes de Barcelone, Alger et Tunis, la paracha Michpatim est divisée en deux sections hebdomadaires différentes dans certains rites (Alger, Tunis notamment).

Même si cette tradition tend à disparaître, elle est encore respectée par quelques communautés et mérite d’être signalée et expliquée. La semaine suivant la paracha qui est Michpatim pour toutes les autres communautés, certaines lisent la paracha Im kessef talwé qui couvre les versets : Chémot 22, 24 – 24, 18. [1]

 

Pour la haftara, il existe deux cas de figures :

- - s’il s’agit d’un chabbat ordinaire, la haftara est lue dans Yirméyahou 31,30 jusqu’à la fin du chapitre 31. Après quoi on saute le chapitre 32 pour continuer par 33, 10-16 [2] ;

- si le chabbat correspond à un début de mois hébraïque, on lit la haftara de Roch ‘hodech (hachamayim kissi) [3] .

 


[1] Voir notre livre de drachot : La voix de Jacob, paracha 18b- Im Kessef Talwé (2009), T.1.

[2] R’ David Settbon (2006), ‘Alé Adass, Kiryat séfer. Ed. française, T.1. pp. 229-230

[3] R’ David Settbon (2006), ‘Alé Adass, Kiryat séfer. Ed. française, T.1. pp. 229-230

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire