II-15* Bo

 

II-15* Chabbat BO

 

 

 

Indications liturgiques

 

Pendant le chabbat Bo [1], la plupart des Séfarades [2], les Achkénazes [3] et les ‘Hassidé ‘Habad [4] H  הַדָּבָר֙ אֲשֶׁ֣ר דִּבֶּ֣ר  (Yirméyahou 46, 13- 28).

D’autres communautés lisent מַשָּׂ֖א מִצְרָ֑יִם (qui correspond au chapitre 19 du prophète Yécha’yahou/Isaïe).

 

* C’est le cas pour les rites yéménite (Yécha’yahou 19 1-25) [5] et irakien [6].

 

* C’est aussi le cas pour celui de quelques communautés séfarades [7]: à Tunis [8], Djerba, Alger (et même Maroc autrefois [9]).

 

* Les Italiens lisent également le même extrait du livre de Yécha’yahou mais ils y ajoutent quelques versets du chapitre précédent (Yécha’yahou 18,7- 19,25) [10].

 

 

 

 

 

Rites

Début

Fin

Ajouts

Achkénazes

Yirméyahou 46, 13

 

Yirméyahou 46,  28

 

 
Sépharades (la plupart)

Yirméyahou 46, 13

 Yirméyahou 46,  28

 

 

Certains (Tunis, Djerba, Alger; Maroc autrefois)

Yécha’yahou 19, 1

Yécha’yahou 19, 25

 

Italiens

Yécha’yahou 19, 1

Yécha’yahou 19, 25

Avant:  Yécha’yahou 18,7

'Habad

Yirméyahou 46, 13

 

Yirméyahou 46,  28

 

Yéménites

Yécha’yahou 19, 1

Yécha’yahou 19, 25

 

Irakiens

Yécha’yahou 19, 1

Yécha’yahou 19, 25

 

 


[1] L’orthographe de cette paracha ne varie pas d’une communauté à l’autre.

[2] Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, Tables, pp 6-7. Tikoun soferim Ich Matslia’h, p. 10-11.

[3] Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, Tables, pp 6-7 ; R’ J. Schwartz (1996), p. 126.

[4] R’ Chaïm Miller (2006), The Gutnick Edition Chumach, Book of Haftaros, p. 35-36.

[5] Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, Tables, pp 6-7.

[6] R’ David Settbon (2006), ‘Alé Adass, Kiryat séfer. Ed. française. T. 1. p. 229

[7] Tikoun soferim Ich Matslia’h, p. 10-11.

[8] La communauté tunisienne suit l’avis du Rambam et d’autres décisionnaires tels R’ Chelomo ben Nathan de Sejelmanassa, R’ ‘Hiya Ben Chelomo ‘Habib de Barcelone. (R’ David Settbon (2006), ‘Alé Adass, T.1. p. 229)

[9] R’ Kalifa Malka, Kaf Naki cit. R’ David Settbon (2006), ‘Alé Adass, Ed. fr., T.1. p. 229, note 425. Cela est confirmé pour Fès par R’ Refael Benchim’onb, Ahavat Hakadmonim, cit. R’ David Settbon (2006), ‘Alé Adass, Ed. fr., T.1. p. 229 note 425. Le R’ Settbon précise que les communautés marocaines ont aujourd’hui adpoté les haftarot de Chémot et de Bo communes aux autres communautés sépharades.

[10] Sidour de coutume italienne :  סדר תפלות כמנהג איטאלייאני, 2010, ירושלים, p. 67 (p. 76 édition Hebrewbooks.org).

 

 

 

Laisser un commentaire