II-08* Wayichla’h

 15 décembre 2012 

 

 

II-08* Chabbat Wayichla'h

 

 

Indications liturgiques

 

 

La plupart des communautés séfarades [1] et certaines communautés du rite achkénaze [2] lisent les vingt-et-un versets de l'unique chapitre du livre de 'Obadia ('Obadia 1,1-21).

 

Le rite ‘hassidique (‘Habad [3]) et le rite italien  [4] sont identiques.

 

 

 

 

 

Certaines communautés sépharades [5] et la plupart des communautés achkénazes [6], lisent un texte tiré du livre de Hochéa'  (Hochéa11,7-12,12) [7]. Il s’agit de la haftara lue par les Sépharades lors de la semaine de la paracha Wayetsé   [8]

 

 

 

.

 

 


[1] Séfer hahaftarot de l’Institut Or ha’hayim, p. 571-573; R' J. Schwarz (1996), p. 78

[2] Celles qui comme les Sépharades ont lu וְעַמִּ֥י תְלוּאִ֖ים  (Hochéa’ 11,7-12,12) (Hochéa' 11,7-12) le chabbat précédent. R' J. Schwarz (1996), p. 78; p. 84. R’ Moshe Weissman (1993), The midrash says on The weekly haftaros,  Vol. 1, pp. 213 et suiv.

[3] R’ Chaïm Miller (2006), The Gutnick Edition Chumach, Book of Haftaros, p. 22.

[4] Sidour de coutume italienne:  סדר תפלות כמנהג איטאלייאני, 2010,  ירושלים, p. 67  (p. 76 de l’édition Hebrew books). 

[5] R' J. Schwarz (1996), p. 84.

[6] S. G. Rosemberg (2000), p. 28. R' J. Schwarz (1996), précise p. 78 que c'est le cas des communautés achkénazes qui, lors du chabbat Wayétsé, ont lu comme les Sépharades, Hochéa’ 11,7-12,12.

[7] Autres orthographes pour Wayichla'h: Vaïchla'h, Vayichla'h, Vayishlach, Vayyishlach.

[8] S. G. Rosemberg (2000), pp. 28-31.

 

Laisser un commentaire