II-01 Béréchit

 

 

 
Indications liturgiques 
 
Les communautés sépharades [1] lisent ce texte (Yécha’yahou 42,5-21). Certaines communautés achkénazes [2], sfardes ou ‘hassidiques font de même.
D’autres communautés achkénazes [3] ainsi que le rite des ‘hassidé ‘habad [4]

 

poursuivent la lecture par les dix premiers versets du chapitre 43 (Yécha’yahou 42,5-43,10).

 

Le rite italien ajoute quatre versets au début de la haftara séfarade (Yécha’yahou 42,1-21) [5]

 

.

 

La coutume yéménite fixe aussi le début de la haftara au début du chapitre 42 mais elle en fixe la fin après la lecture du verset 16. [6]
 
 
 

 
Rites

Versets supplémentaires (avant)

Lecture commune
Aux différentes coutumes

Versets supplémentaires (après)

Sépharades

 
 

 
Yécha’yahou 42,5-21

 

Certains Achkénazes

 
 

 
Yécha’yahou 42,5-21

 

Italiens

 
Yécha’yahou 42,1-4

 
Yécha’yahou 42,5-21

 

Sfardes

 
 

 
Yécha’yahou 42,5-21

 

Yéménites

 
 

 
Yécha’yahou 42,5-16

 

Certains Achkénazes

 
 

 
Yécha’yahou 42,5-21

 
Yécha’yahou 43,1-43,10

 ‘Habad

 
 

 
Yécha’yahou 42,5-21

 
Yécha’yahou 43,1-43,10
 
 

 

 

 

Les Karaïtes se placent comme à leur habitude hors des traditions rabbiniques en lisant un extrait tiré des chapitres 65 et 66 de ce même livre (Yécha’yahou 65,7-66,13).

 

 

 

 

 

 

 


[1] Séfer hahaftarot de l’Institut Or ha’hayim, p. 401-404 ; R’ J. Schwarz (1996), p. 31.
 
[2] R’ J. Schwarz (1996), p. 32. Il s’agit de celles suivant le rite de Frankfort (selon Wikipedia en anglais, article «Haftarah », consulté le 10 août 2010).
 
[3] Séfer hahaftarot de l’Institut Or ha’hayim, p. 401-404 ; R’ J. Schwarz (1996), p. 31.
 
[4] R’ Chaïm Miller (2006), Gutnick ed., pp. 4-6.
 
[5] Sidour de coutume italienne :   2010 , ירושלים, p. 67.
 
[6] Autres orthographes pour Béréchit: Béréchith, Béréchitt, Bereshith.

 

Laisser un commentaire