Haftara- Hanouka 1er chab.

 

 Dernières modifications: 15 décembre 2012

 

I-08* ’Hanouka, premier chabbat

 

Indications liturgiques

 

Certaines années, les huit jours de la fête commencent et finissent par un chabbat: dans ce cas le texte de Zakharia est lu le premier des deux chabbat [1].

Différents rites ont retenu un même texte comme haftara du chabbat de ’Hanouka (Zakharia 2,14 - 4,7) : Sépharades [2], Achkénazes [3], Yéménites [4], Italiens [5], 'Hassidé 'Habad [6].

Le choix de ce texte prévaut même si le premier chabbat de ‘hanouka correspond à Roch ‘hodech ou à la veille de Roch ‘hodech [7] (mais dans ces cas on ajoute les premier et dernier versets de la haftara correspondante, si telle est la coutume de sa communauté [8]).

 

 

 

 

 

 

Versets finaux si ce chabbat correspond à Roch ‘hodech

Versets finaux si ce chabbat correspond à la veille de  Roch ‘hodech

Sépharades

Yécha’yahou 66,1 suivi de Yécha’yahou 66,23 [9]

I Chémouel  20,18 suivi de

I Chémouel 20,42

Achkénazes

Yécha’yahou 66,1 suivi de Yécha’yahou 66,23

I Chémouel 20,18 suivi de

I Chémouel 20,42

Yéménites

Zakharia 4,7-8 [10]

 

 

'Habad

Yécha’yahou 66,1 suivi de Yécha’yahou 66,23-24, puis de Yécha’yahou 66,23 [11].

I Chémouel 20,18 suivi de

I Chémouel 20,42 [12]

 

 

 

 

Cette haftara est également lue le chabbat Béha'alotékha (Zékharia 2, 14 – 4,7) [13]Voir la dracha sur le même texte ci-après II-36* Béha’alotékha : « Proximité retrouvée avec Hachèm et construction du deuxième Temple ».

 

 

 

 


[1] C'est un autre texte, tiré du livre des Rois, qui est alors lu le second chabbat (I Rois 7, 40-50). R' J. Schwatz (1996), 541.

[2] Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, pp. 589-591. 

[3] Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, pp. 589-591 ; R’ Dr. J.H. Hertz, pp. 987-989. 

[4] Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, pp. 589-591. 

[5] סדר תפלות כמנהג איטאלייאני, 2010,  ירושלים (sidour de coutume italienne),  p. 68 

[6] Séfer hahaftarot, Karnei Hod Torah Lubavitch, New York, pp. 182-185, 1995 (pp. 195-198 de l'édition de http://hebrewbooks.org/15844; Gutnick edition of the ‘Humash, Haftaros, p.124.

[7] Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, Tables, pp. 6-7 et p. 589. 

[8] Tikoun ich Matslia'h ; Séfer hahaftarot de l’institut Or ha’hayim, p. 591. 

[9] קה''ת (1995), Séfer hahaftarot, Karnei Hod Torah Lubavitch, New York, pp. 182-185 (pp. 195-198 de l'édition de http://hebrewbooks.org/15844)

[10] קה''ת (1995), Séfer hahaftarot, Karnei Hod Torah Lubavitch, New York, pp. 182-185 (pp. 195-198 de l'édition de http://hebrewbooks.org/15844)

[11] קה''ת (1995), Séfer hahaftarot, Karnei Hod Torah Lubavitch, New York, p. 185. 

[12] קה''ת (1995), Séfer hahaftarot, Karnei Hod Torah Lubavitch, New York, p. 185. 

[13] Séfer hahaftarot de l’institut Ohr ha’hayim, Tables, pp. 6-7 et p. 589 ; sidour de coutume italienne : סדר תפלות כמנהג איטאלייאני, 2010,  ירושלים, p . 68 ; R’ Miller (2006), Gutnick edition of the ‘Humash, Haftaros, p. 124.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire