2009 – Hommage du Consistoire de Montpellier au Grand Rabbin Sitruk

Publié par Actualité juive hebdo, juin 2009

 

Hommage du Consistoire de Montpellier au Grand Rabbin Sitruk

par Hillel Bakis

 

   Montpellier - Le Gala annuel de l’école juive de Montpellier a été l’occasion d’un hommage à l’ancien Grand Rabbin de France,  Joseph Haïm Sitruk qui, depuis l’époque où il était rabbin de Marseille a toujours eu des contacts privilégiés avec la communauté de Montpellier.

   Dès l’arrivée du Gd R. Sitruk, un office religieux a été célébré dans un nouveau local de l’école, dédié à l’enseignement de la Torah (Beth hamidrach). Ce local a été inauguré et la plaque souvenir a été découverte par une généreuse donatrice. Après quoi, tous se sont rendus dans la salle communautaire de la Maison de Tibériade pour la réception qui suivait.

   Après avoir exprimé leur reconnaissance à M. le Recteur Christian Philip pour sa présence, les responsables rappelèrent leur respect scrupuleux des directives et orientations impulsées par le Rectorat, ainsi que les remarquables résultats de l’école et du collège (3 élèves en finale d’un concours régional de mathématiques, etc.). Ils signalèrent aussi un important déficit structurel malgré leur gestion rigoureuse et les diverses subventions. Ce déficit résulte de la politique de l’école qui a choisi de ne refuser aucun enfant, même si les moyens financiers des parents ne permettent pas toujours d’assumer la totalité des frais d’écolage.

   Jean-Didier Lévy, Président de l’ACIM, est revenu sur les origines de l’école, véritable acte de foi en l’avenir impulsé il y a une dizaine d’années par l’ancien rabbin de la ville, le Rabbin Laurent Berros appuyé par Mr. Joseph Bensoussan (l’ancien Président de l’ACIM). Il rappela que cette école est essentielle car elle forme des citoyens aptes à s’intégrer dans la société française, tout en restant riches des valeurs spirituelles du judaïsme. Son discours a été l’occasion d’un vibrant hommage à l’ancien grand rabbin de France. Un chofar lui a été offert, car : « le son du chofar réveille, et vos cours ont réveillé la communauté juive de France : à la fin de vos mandats, on compte plus d’écoles, plus de restaurants cacher, plus de salles d’études de la Torah… ».

   Le rabbin Didier Kassabi, revenant sur le sujet de l’école et de ses besoins, compara « la communauté à un corps, et chacune de ses associations à des membres, tous indispensables, mais le cœur de ce corps, c’est l’école ». Car, dit-il, « l’éducation ce n’est pas seulement connaître, mais être ! ».

   Monsieur le Recteur Christian Philip fit une intervention très appréciée, soulignant que, malgré la croissance de ses effectifs, cet établissement restait « à visage humain ». Il a dit combien investir dans l’éducation était essentiel et a félicité la communauté juive de Montpellier pour l’avoir compris. Il a promis que le Rectorat continuerait à soutenir l’Ecole et le Collège.

   L’ancien grand rabbin de France, qui fut l’objet de plusieurs ovations respectueuses de la part de tous les présents, rappela qu’après la pose de la première pierre de l’école, il avait promis de revenir lorsque les effectifs atteindraient cent élèves.  L’objectif semblait surréaliste puisque seuls dix élèves étaient inscrits la première année… Il conclut par ces mots : « Soyez fiers de votre école, et choyez-la ! ».

   Le Pt du Consistoire régional rappela enfin son action à la tête de la communauté de Montpellier (coopérative cacher, synagogues, écoles…) et rendit hommage au soutien constant de George Frêche (ancien maire de Montpellier et Pt de la Région Languedoc-Roussillon). Il annonça aussi la pose prochaine de la première pierre d’une Maison de retraite cacher.  

 

Laisser un commentaire