Note halakhique. Semaine du deuil. Début. Par אליהו בקיש

 

בס"ד

 (1980-2014) לע"נ יעקב בן הלל ע"ה

 

Réponse halakhique.

buter la semaine de deuil avant l’enterrement

Réponse diffusée avec l’autorisation de

Rav Yéhouda Naki chlita, auteur des responsa « ma’yane omer » en douze volumes

 

par Eliyahou Bakis 

 

 

 

Voir  le texte original en hébreu/ See :  http://editionsbakish.com/node/1652

 

Résumé

Cette réponse halakhique à été écrite en hébreu (voir plus loin la version complete) et n’a pas encore été traduite en français. Toutefois, en bref, voici la présentation de la question et de la réponse.

Question - Quelqu’un se trouvant en Israël a perdu un proche en France. L’enterrement doit se passer en France quelques jours plus tard. Celui qui se trouve en Israël a-t-il le droit de commencer la semaine de deuil avant l’enterrement sachant qu’il compte s’y rendre? De même, les proches se trouvant déjà sur place (en France) ont-ils le droit de commencer la semaine avant l’enterrement ?

 

Réponse - Il existe une discussion halakhique à ce sujet.

L’avis de Rav ‘Ovadiya Yossef zatsal est que l’on peut commencer la semaine de deuil même avant l’enterrement. Cette permision s’applique aussi bien à celui qui se trouve dans un autre pays (qu’il ait l’intention de voyager ou non) qu’à celui qui se trouve déjà sur place. La raison principale de la permission est que, puisqu’on ne se montre pas strict dans les halakhot de deuil (“halachah k’divré hamékil b’avel”); on pourra choisir ce qui convient le mieux.

L’avis de Rav Chmouel Wozner zatsal est que seul celui qui se trouve à l’étranger et ne compte pas se rendre à l’enterrement devra commencer le deuil dès qu il sera informé du décès.

La famille devra demander au rabbin local son avis (éventuellement après lui avoir presenté les références citées dans le texte hébreu qui suit) et suivre sa décision.

 

Abstract

Halachic response: start the week of mourning before burial (Issued under the authority of Rabbi Yehuda Naki Shlita (Jerusalem) author of responsa "Ma'yane omer" in twelve volumes). This halachic response is in Hebrew (see below the original version) and has not yet been translated. However, here is a brief summary of the question and answer.

 

Question - Someone in Israel has lost a loved one in France. The funeral must happen in France a few days later. Who is in Israel may he start the week of mourning before burial knowing he has to get there? Similarly, relatives already on site (in France) have they the right to start the week of mourning before the funeral?

 

Answer - There is a halachic discussion regarding this question.

 The opinion of Rav Ovadiya Yosef  zatsal is that you can start the week of mourning even before the burial. This permision applies both to the one who is abroad (with the intention to travel or not) and to the one already present for the burial. The main reason is that since in the halachot of mourning we follow the more lenient opinion (“halachah k’divré hamékil b’avel”) one can choose what suits him best.

The opinion of Rav Shmuel Wozner zatsal is that only one who is abroad and does not intend to go to the funeral mourning begin as soon as he is informed of the death.

The family should ask the local rabbi's opinion (possibly after having presented the following hebrew text references) and follow his decision.  

 

Texte mis en ligne le 12 juin 2015. Dernière mise à jour: 24 juin 2015. 

Laisser un commentaire