213 Hébreu moderne et hébreu classique

 

 

Précisions grammaticales de Rav Zecharia Zermati chlita

 

L’hébreu moderne et l’hébreu classique ne font qu’un

Précisions du Razaz publiées dans le Tome 7 de la série LA VOIX de JACOB, Grammaire hébraïque

(tome 7), de Hillel Bakis (encadré, page  213). Décembre 2013 

 

De nos jours en Erets Israël, l'hébreu dit moderne et celui dit classique (celui du Tanakh) ne font plus qu'un. Ceci constitue selon nous un des signes flagrants des temps messianiques.

L'hébreu juridique utilise du vocabulaire araméen et se retrouve à notre époque dans les décisions des Tribunaux civils ; les Tribunaux rabbiniques l’ont toujours utilisé. Mais on éprouve également la nécessité des mots et expressions provenant de l'hébreu moderne de Ben Yéhouda eux aussi enchevêtrés dans les principaux écrits Toraniques et Halakhiques de grands sages de notre génération.

Les termes פרוזבול  ou bien פרגמטיה  n'étaient pas de pure origine biblique mais sont entrés dans le langage courant des maîtres de la Michna. De la même façon, on ne pourra concevoir que des mots tels que בקבוק  (bouteille) ou מטוס (avion), fruits du labeur de ceux qui ont œuvré pour que renaisse la langue hébraïque, ne soient pas utilisés dans de nouveaux saints écrits. L'hébreu étant la source et le moyen du מעשה בראשית (création du monde qui selon nos croyances se renouvelle et se recrée chaque jour de la bouche Divine) revit lui aussi et donc se développe au rythme de la rédemption du peuple juif sur sa Terre !

 

Laisser un commentaire