R’ Zecharia Zermati. Précisions grammaticales

 

 

Commentaires, eclaircissements et précisions grammaticales

du Rav Zecharia Zermati chlita

publiées dans Hillel Bakis, Grammaire hébraïque (déc. 2013) 

diffusion BibliEurope, Paris

 

Chapitres SujetsPages  Liens

 

 Haskama

pp. X-XIII

 Extraits:  http://editionsbakish.com/node/567

 

 

 

 

Avant propos

 

Positionnement de l'accent tonique

2 (note)

 

Importance de la qualité de prononciation du ‘hazan

3

 

L’étude directe auprès de Talmidei 'Ha'hamim est irremplaçable

5 (note)

 

Prononcer avec précision et chanter avec l’intonation

7

http://editionsbakish.com/node/1626

Sur le Sidour

8 (note)

 

 

Sur l’attitude des fidèles écoutant la lecture de la Torah

10

 http://editionsbakish.com/node/1655

 

 

 

 

Chap. 1

Sur les Té’amin dans la lecture du Chéma.

25 (note)

 

 

 

 

 

Chap. 2

 

Ktav Habad et Ktav du Ari zal

31-32

 

Les Sages nord-africains et l'écriture cursive

37-38

 

 

 

 

 

Chap. 4

 

Prière mal prononcée, mais reçue par D.   Conditions.

47-48 (n.)

 

Précision sur מַה-לָּךְ (Béréchit 21, 17)

48-49 (n.)

 

Minhag - Les Séfaradim d'Afrique du Nord n'ont jamais différencié Beth et Veth

 

 

50-51

 

http://editionsbakish.com/node/1630

Sur la lettre guimel sans daguèch (Rimel)

51 (n.)

 

Sur le mot  מהרהavant la lecture du Chéma

51-52 (n.)

http://editionsbakish.com/node/1631 

Sur le wav prononcé w selon certaines traditions

52 (n.)

http://editionsbakish.com/node/1656

Quel est le nom de la lettre צ, ץ : Tsadé ou Tsadik ?

55 (n. 36)

 

Sur la prononciation de  צ, ץ

55 (n.)

 

Sur la prononciation de  ת (sans daguèch

56-57 (n.)

 

Sur les lois de sofrout (aleph, mem)

63 (n.)

 

 Le nikoud de יְיָ représentation symbolique du Tétragramme

 

65-66

 

Le sens de l’expression  בֶּגֶ"ד כֶּפֶ"ת

67

 

Prononciation de la lettre non ponctuée par un daguèch

 

69

 

Un cas d’annulation de la règle beged kefet rafa apres les lettres Ehévi

 

71 ; 71(n.)

 

 

 

 

 

Chap. 5

 

Sur la prononciation du chéva en tête de mot

87-88

http://editionsbakish.com/node/1627

Sur la règle « guimel » de prononciation du chéwa

90-91

http://editionsbakish.com/node/1628

Sur le 'Hataf pata'h 

94

 

Quelques cas cas d'erreurs fréquentes à propos du kamats katan

98

 http://editionsbakish.com/node/1629

Sur la prononciation des mots קודש קדשים

98 -99

 

Sur Kol et Kal

101 (n.)

 

Sur les erreurs de prononciation des piyoutim de Chabbat

102

 

Sur la formulation des bérakhot

113

 

Sur la règle kamats bézakef katon

115

 

Sur le cas d’un même mot vocalisé différemment: אֲשֶׁר־עָֽשְׂתָ֥ה  (Esther 5,5) et  אֲשֶׁר־עָשָׂ֔תָה  (Esther 2,1).

 

120 (n.)

 

 

 

 

 

Chap. 6

Sur la prononciation ancienne du aleph

134

 

Formes du verbe יראו  prêtant à confusion

140-142, et 141 (n.).

 

 

 

 

 

Chap. 7

L’ accent des mots hébraïques : difficultés particulières du lecteur francophone

148

 http://editionsbakish.com/node/1752.  

 

 

 

 

Chap. 8

 

Ponctuation des versets selon les Té’amim : trois erreurs trop courantes dans le Kiriat Chéma 

158-159

http://editionsbakish.com/node/1753

Sur la mélodie du ta’am chalchélet

164

 

Sur le ta’am Chéné guéréchin  

164

 

Sur les  ta’amim pazer gadol et karné para

167

 

Sur le ta’am Yaréa’h ben yomo

174

 

Enseignement des Sages rabbins d’Afrique du Nord  sur le ta’am Yaréa’h ben yomo

196-198

 

 

 

 

 

Chap. 9

 

Sur la racine du mot azhara (mise en garde) 

212-213 (n.)

 

L’hébreu moderne et l’hébreu classique ne font qu’un

213

http://editionsbakish.com/node/1632

 

 

 

 

Chap. 10

Le sofer doit distinguer les cas où le nom ‘élohim’ n’est pas saint

225

 

 

 

 

 

Chap. 12

 

Sur la formulation קטלה  

259,

 

 

260 (n.)

 

 

 

 

 

Chap. 13

Le sens d’un Aleph dégoucha     

339-341

 

Réflexion/ Hidouch sur un cas de dérogation grammaticale   (‘affecté d’une pause secondaire, עֶבֶד  ‘éved devient pourtant עָבֶד  ‘avèd)

 

 

342-345

 

Témoignage.  Sur un cas de dérogation grammaticale   (מֶּלֶךְ mot se terminant par deux ségol, n’est pourtant jamais à la forme pausale)

345-346  (n.)

 

Laisser un commentaire