Chapitre 3 Les Syllabes. 2.

 

3.2. Types de syllabes

 

Dans l’hébreu biblique, il convient de distinguer les syllabes fermées des syllabes ouvertes[1].

 

 

Syllabe ouverte (הֲבָרָה פְּתוּחָה) dite simple  

La syllabe ouverte (הַהֲבָרָה הפְּתוּחָה) est dite simple (הֲבָרָה פְּשׁוּטַה); elle se termine par une voyelle ou une consonne muette. Elle comprend une consonne et une voyelle (ex.:  שׁוּ, מִ, רָ , שָׁ , שִׁי, הָ, רָה, רֹא).

En position finale, la syllabe ouverte se termine généralement par une consonne muette (aleph, hé,) qui maintiennent la syllabe ouverte ; ou par une consonne faible (waw, yod).

 

 

Syllabe fermée (סְגוּרָה  הֲבָרָה) ou complexe  

 

Une syllabe fermée est dite complexe [2] ou composée.  Elle comprend une consonne, une voyelle et se termine par une consonne sans voyelle (comme dans מֶשׁ, מֶר, מוּד, גַן, רֶץ ) ; ce qui inclut les consonnes vocalisées d’un chéwa na’h (non prononcé). Par exemple : הַבְ,  לִמְ.  On note cet type : CvC (= Consonne voyelle Consonne).

Si une syllabe fermée est suivie d’une lettre avec daguèch ‘hazak (qui correspond au doublement de la lettre) elle inclut la première « moitié » de la lettre daguéchée ; la seconde « moitié » faisant partie de la voyelle suivante.

 

Voir la suite 

. Récapitulatif  (voir le livre  H. Bakis, Grammaire hébraïque. Lire la Bible et prier avec précision, p. 42) 

. Cas particulier: Syllabes avec pata'h furtif (voir le livre pp. 42-43) 

3.3.  Exemples. Exerçons-nous   http://editionsbakish.com/node/1638

3.4. Vocalisation des syllabes          (voir le livre  pp. 44-46) 

 

 

-------------

Notes

[1]   On distingue par ailleurs un autre type de syllabe : la syllabe irrégulière (dite étrangère הֲבָרָה זָרָה). Dans ce cas, il existe des syllabes ouvertes à voyelles brèves (מַ) ; des syllabes fermées à voyelles longues (פֵּ֥ר ; לוֹם֙, הִים, שִׁית,  אֵת). 

[2] Voir: Maurice Horowitz (2000),  p. 19.

 

 

Dernière mise à jour : 25 mai 2014

Laisser un commentaire