Le roi Salomon et la constante 3,14

 

Le roi Salomon et la constante 3,14
 

Archimède (1) a déterminé une méthode d'approximation de la constante utilisée en géométrie pour les calculs du périmètre et de la surface du cercle (2) et de la sphère (3) ! Constante que les Grecs appelleront PI  dont la valeur est d'environ 3,14.

Le roi Salomon, sept siècles auparavant, a-t-il connu et utilisé  cette constante? Dans Michlé, le livre des Proverbes, le roi Salomon, déclare à propos de la Sagesse et de la Raison : « Quand Il [D'ieu] affermit les cieux, j'étais là, et quand Il [D'ieu] traça un cercle autour de la surface de l'abîme ». (Proverbes 8,27). 

 

On connaît la thèse des Kabbalistes sur la création du monde : avec le fameux « tsimtsoum », l'éternel opéra ce que les hommes peuvent comprendre comme "un retrait" de l'Infini divin pour laisser place à un espace vide et, en tant que D.ieu Cha-daï, Il stoppa ce retrait ! 

En guématria, la valeur numérique du Nom divin Cha-Daï est de « 314 ».  ... Le centuple de la constante « 3,14 »! Or, dans le verset cité plus haut  il est écrit que l'Etemel « traça un cercle autour de la surface de l'abîme ».

 

Le mot «cercle» se dit « HOuG » en hébreu (חוּג ). Et on le retrouve quelques fois dans le Tanakh (4). Curieusement, ce mot lu comme on lit les nombres (c'est-à-dire de gauche à droite) devient: « Guimel־Vav-Heth », avec un point pour le son « ou » entre Guimel et Vav.  Par la méthode hébraïque de la «guématria», on obtient les valeurs «3/./6/8», et, en additionnant les chiffres de part et d'autre du point (« 3 ». « 6+8=14 »), on trouve donc « 3.14 » !

Par suite de la force intrinsèque  de la langue hébraïque, le mot "cercle" exprime-t-il, en hébreu, cette caractéristique du cercle qu'est la constante Pi ? Dans sa sagesse proverbiale, le roi Salomon a-t-il fait-allusion à la constante 3.14 ?  Tiens, une idée, la constante PI, et si on l'appelait aussi «Houg», en hébreu ?

-------------

NOTES

(1) Archimède de Syracuse né vers -287 et mort en -212). 

(2) L'aire d'un cercle est pi r2  (r étant le rayon).

(3) L'aire d'une sphère  est : A=4 pi r2     (r étant le rayon). Le volume de la boule qu'elle renferme est : V= 4 pi r3   / 3. Voir par exemple: https://fr.wikipedia.org/wiki/Sph%C3%A8re.

(4) Ce mot (cercle; sphère) se retrouve dans Isaïe (40,24) et dans Job 22, 14. L'instrument qui sert à tracer des cercles (מחוגה / compas) est également cité dans  Isaïe 44, 13. 

 

Gilles Joseph Bakis (Val-de-Marne)

Une version précédente a été initialement publiée dans Actualité juive, sous le titre "La preuve scientifique de la 'guématria' hébraïque ?", Jeudi 3 novembre 2011, p. 9

Mis en ligne le 4 avril 2016

© Gilles Joseph Bakis  et/ou © Makhon Rabbi Yesha'ya, Hotsaat Bakish

 

Laisser un commentaire