Renard et les poissons

Fables d’Israël. Nouvelles fables

editionsbakish.com

(c) Hillel Bakis. 2000-2013

 

 Renard et les poissons

 

 

~ D’après une fable de Rabbi Akiba ~

 

 

Un jour, alors qu’un renard cherchait à calmer sa faim, il passa près d’une rivière. Il fouilla l’eau du regard, et il vit de nombreux poissons.

Ils semblaient tristes, anxieux... Ils donnaient l’impression d’être affolés.

Renard ne pouvait pourtant être la cause de leur frayeur, car il venait tout  juste d’arriver sur la berge et les poissons ne l’avaient pas encore remarqué.

 

Méditant un mauvais coup, il s’approcha de l’eau et demanda, le plus amicalement possible.

« Qu’avez-vous mes amis? Pourquoi êtes vous si inquiets? Si je peux vous aider,  je le ferais volontiers ».

Les poissons furent d’abord étonnés. Quoi! Cet habile renard venait vers eux ouvertement! Il ne tentait pas de se cacher comme le faisaient d’habitude les nombreux animaux qui en voulaient à leur vie...

Ils restèrent à bonne distance, car ils étaient prudents. Ils se méfiaient des grandes griffes qu’ils devinaient dans l’herbe. Mais ils acceptèrent d’entrer en conversation et répondirent:

« Nous craignons les filets et les hameçons des pêcheurs. Tous les ans, c’est la même chose! Les hommes sont en vacance et viennent s’amuser en tentant de nous capturer. Comme nous avons  vu passer un pêcheur, nous savons que nos malheurs commencent. Bientôt, certains d’entre nous ne seront plus en vie...

- Oh! Quel malheur! » s’exclama renard, avec une mine sincèrement désolée...

Il était intéressé au plus haut point, car il venait de penser à une nouvelle fourberie.

Mais il ajouta comme s’il venait d’avoir une bonne idée.

« Tout problème a une solution. Mais il faut d’abord bien comprendre le problème. Et j’ai pour vous une solution toute simple parce que j’ai bien réfléchi à votre problème ».

Les poissons l’écoutaient attentivement. Il continua:

« Vous risquez de perdre la vie à cause des filets et des hameçons que les pêcheurs jettent dans l’eau. Le danger qui vous guette se trouve dans l’eau. Il vous faut donc fuir l’eau ».

Et il ajouta sa conclusion logique:

« Loin de l’eau vous ne craindrez plus rien! Venez donc près de moi sur la berge et vous serez enfin en paix  ».

 

Mais les poissons n’étaient pas fous. Ils répondirent:

« Dans l’eau, qui est notre élément naturel, nous ne sommes pas en sécurité. Sur la terre, nous n’avons aucune chance de survivre! Il vaut mieux vivre dans l’eau en risquant d’être en danger qu’hors de l’eau en étant sûr de mourir! ».

 

« Notre élément à nous, c’est la Torah! » expliqua Rebbi Akiba à partir de cette illustration.

Il ne faut pas se laisser tromper par le Renard. Le mauvais penchant est en chaque être humain, et il nous souffle beaucoup de méchants conseils pour nous faire sortir de l’eau. Il est écrit dans le Tanakh: « Tu rends les hommes pareils aux poissons de la mer » [1].

En effet: « Tout comme les poissons qui montent sur la terre, les hommes meurent dès qu’ils abandonnent la Torah et les commandements » [2]. 



[1] Hab. 1-14

[2] Talmud Babli, traité ‘Aboda Zara, 4a

 

Laisser un commentaire