Renard et la clôture

 

Fables d’Israël. Nouvelles fables

editionsbakish.com.

 (c) Hillel Bakis 2000-2013

 

  Renard et la clôture

 

 

~ D’après une fable attribuée à Rabbi Meïr Baal Haness  ~

 

 

Un renard avait très faim. Pas de poulet à l’horizon... Pas même un petit moineau... Alors qu’il passait près d’un vignoble, il se sentit défaillir, et en désespoir de cause, décida de manger des fruits afin de se maintenir en vie.

Il considéra la haute clôture: impossible de la franchir d'un saut. Heureusement, il y découvrit un trou et réussit à y passer sans aucun problème car la famine avait amaigri son corps.

Alors, il fit bombance, engloutissant un grand nombre de grappes. Il mangea  tant que, lorsqu’il voulut reprendre son chemin, il se rendit compte avec dépit que son ventre avait trop gonflé. Impossible de passer de nouveau par le trou de la clôture...

Redoutable pilleur de poulaillers, Renard se savait détesté. Une grande inquiétude le saisit: on sait que la fourrure des renards est très appréciée des dames... Le vigneron ne manquerait pas de le capturer pour offrir un joli cadeau à son épouse.

Renard devait absolument sortir de cet enclos, sans quoi, sa mort était certaine. Il n'eut d'autre solution que de jeûner pendant trois jours, afin de retrouver sa taille initiale, celle qui lui avait permis de pénétrer dans le vignoble.

Affamé en entrant, il fut tout aussi affamé en ressortant.

 

«  Mais voyons! »   demanda un enfant sage au conteur.... « A-t-on déjà vu un renard mangeur de poules, s’interesser au raisin? »

A travers les mésaventures de Renard, c'est du passage de l'homme sur terre que nous entretient Rabbi Meïr Baal Haness.

 

Qui agit comme le renard se retrouvera bien démuni lorsque la vie du corps arrivera à son terme... Les bébés viennent au monde sans rien à eux, les vieillards s’en vont en n’emportant rien non plus... Rien ne passe la clôture qui sépare la vie de la mort! Ni ses amis, ni ses objets de valeur… Seules son étude et ses bonnes actions peuvent traverser la clôture !

 

 

Laisser un commentaire