Nouvelles fables – Le Roi des Arbres

 Fables d’Israël. Nouvelles fables

editionsbakish.com. (c) Hillel Bakis 2000-2012

 

 

le Roi des arbres 

 Fable biblique [1]

 

 

L’original de cette fable se trouve dans le  livre biblique des Juges,

à propos de l’histoire du Juge Abimélèkh (Chofétim 9, 8-15).[2]

 

 

 

 

 

Un jour, les arbres décidèrent de se donner un roi.

Ils s’adressèrent d’abord à l’olivier : « Sois notre roi! ». L’olivier leur répondit: « Vous gouverner ? Vous n’y pensez pas ! Cela me prendrait trop de temps je ne pourrai plus produire l’huile que Dieu et les hommes aiment tant! ».

Les arbres, dépités,  se tournèrent vers le figuier, ils lui dirent: « Sois notre roi! ». Le figuier leur répondit: « Ce serait un grand honneur, mais ça ne m’intéresse pas ! J’ai trop de travail pour produire mes fruits délicieux! Trouvez donc quelqu’un d’autre, si vous tenez  absolument à avoir un roi ».

Les arbres se tournèrent alors vers la vigne : « Toi, au moins, accepte notre proposition et sois notre Roi! ». Mais, comme l’olivier et le figuier, la vigne répondit sans hésiter: « Pour vous gouverner, il me faudrait renoncer au jus de mes raisins dont les hommes tirent le vin! Et ça je ne le veux pas ! ».

Les arbres regardèrent autour d’eux. Il ne restait que la ronce. Alors, en désespoir de cause, ils proposèrent au buisson d’épines. « Viens donc, toi, et règne sur nous! La ronce se redressa fièrement et répondit : « J’accepte, mais je vous préviens! Maintenant que vous m’avez choisie comme roi, vous m’obéirez, sinon gare à mes épines ! ».

 

Ces plantes nous enseignent la sagesse. Même le buisson d’épines cherche à se rendre utile à la collectivité (le pouvoir royal impliquant la contrainte, il met ses piquants au service de tous).

Autre morale : tout être vivant se doit d’être productif ; le figuier, l’olivier et la vigne produisent leurs fruits; ils en sont heureux et apportent le bonheur autour d’eux, leur travail les rend humbles. Mais celui qui ne produit rien et qui veut régner sur les autres par orgueil, ne répandra que misère et cruauté autour de lui.

 

Comparer cette fable biblique avec la fable suivante inspirée d'une fable préislamique de Loukman le sage, qui parle d’un autre buisson d’épines ("La bêtise du Jardinier").

 

 



[1] Fable rédigée d’après une traduction libre. Une autre version a été publiée dans notre livre Renard et le loup… et autres Fables d’Israël, E.R. Jeunesse, 2000 (fable n°14 « Le roi des arbres »).

[2]  Texte au 8 décembre 2012.

 

Laisser un commentaire