Nouvelles fables – La bêtise du Jardinier

 

Fables d’Israël. Nouvelles fables

editionsbakish.com. (c) Hillel Bakis 2000-2012

 

 

 

La Bêtise du jardinier 

 

 

  

Fable [1]

 

 

 

 

 

 

Comparer la fable biblique "Le roi des arbres" avec la fable suivante qui parle d’un autre buisson d’épines.

 

Un jardinier remarqua un jour une pauvre petite plante épineuse au bord d’un chemin. Comme il comprenait le langage des plantes, il l’entendit se plaindre amèrement :

« Je pousse dans une terre aride et c’est bien dommage car je pourrais offrir de belles fleurs et de bons fruits si on prenait soin de moi ». 

 

Le jardinier se laissa attendrir et la replanta dans une terre bien engraissée, au centre de son jardin. Il l’arrosa régulièrement.

La petite plante devint buisson, qui se développa tant et si bien qu’il envahit tout le jardin ; ses branches épineuses rendirent le parc inaccessible à tous, même au jardinier qui s’était laissé attendrir…

 

Il se souvint alors de ce qui lui avait enseigné son maître : « Il ne faut pas s'arrêter sur le chemin des fauteurs, ni les fréquenter » (voir Psaume 1,1).   [2]

 

 

 





[1] D’après un thème de Loukman le Sage qui semble avoir été un esclave ou un artisan ayant vécu au sud de l’Egypte à l’époque préislamique.  ). On a conservé les conseils qu’il destinait à son fils ; certains sont repris par une sourate du Coran porte son nom (31).

[2] Autre morale - Ceux qui fréquentent un méchant sont payés…  en méchanceté ! Ou:  comme l'écrit un auteur: « ceux qui fréquentent un méchant : plus ils l’honorent, plus il devient pervers et plus il les paie en méchanceté » - Fahd Touma (2001), Fables et contes. Traduits de la littérature arabe ancienne. L’Harmattan, Paris (voir: « le buisson et le jardinier », p. 79).


 


 

Laisser un commentaire