Couscous à la vapeur

Couscous cuit a la vapeur

 

Verser un kg de grosse semoule[1] dans une bassine peu profonde (le "lièn" est une pièce de vaisselle traditionnelle en aluminium qui est destinée à cet effet).

Ajouter une cuillère à soupe rase de sel.

Rouler le grain avec un demi-verre à un verre d'huile. L'huile empêche que les grains ne se collent, elle évite aussi que les grains absorbent trop d'eau, pour leur laisser ensuite plus de capacité pour absorber du bouillon. Cela permet au plat une fois servi d’avoir meilleur goût.

Verser de l’eau (un petit verre), mélanger et laisser le grain absorber l’eau.

Passer au tamis (relbel) ou, avec les mains, défaire les boules. 

On place le couscous dans un couscoussier (keskes) légèrement huilé que l'on place sur une marmite d'eau (ou plus souvent sur la marmite du bouillon qui sera servi avec.

Si la vapeur tend à s'échapper entre les deux récipients, on veillera à rendre ce contact étanche ; pour cela, on attachera une serviette entre les deux récipients. Le couscous cuit ainsi à la vapeur. Cela se fait pendant environ une demi-heure à grand feu. Remuer de temps en temps avec une cuillère.

Une fois cuit le grain de couscous on le verse dans le lien. Si l’on n’a pas de lien, tout autre récipient fera l’affaire, mais on préfèrera un récipient large à fond plat comme une bassine en plastique : car un récipient profond diminue le contact avec l’air donc l’évaporation. On le laisse le grain refroidir[2].

Verser de l’eau et laisser reposer le grain (qui gonfle un peu) puis reverser le grain dans le couscoussier. Faire fumer une demi-heure environ.

C’est prêt.

 


[1] On peut utiliser également du couscous fin ou moyen pré-cuit.

[2] On peut ajouter deux verres d'eau, et tasse rsur le côté afin de laisser absorber. 

Laisser un commentaire