Génoise fourrée nappée de chocolat

 

 

Génoise fourrée nappée de chocolat

ou

Gâteau glacé au chocolat 

 

Ce gâteau est parfait pour un anniversaire réussi. 

Faire d’abord un biscuit de Savoie (ce que l'on appelle aussi génoise et ou « pain d’Espagne »).

 

Ingrédients

6 œufs

125 gr. De sucre en poudre

150 gr. De farine

2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

1 paquet de levure chimique

Une pincée de bicarbonate de sodium alimentaire.

Huile nécessaire pour huiler un moule (cela ne concerne pas les moules jetables en aluminium   

 

Préparer la génoise

Idée ! Pour gagner du temps, préchauffer le four pendant la préparation. Régler à 210° (niveau 7).

Casser les œufs* et séparer les blancs des jaunes (réserver les jaunes dans un bol). l 

Dans un saladier ou bol mixeur, mettre une pincée de sel et les blancs d’œufs.

Battre pour faire monter les blancs en neige ferme

Sur les jaunes d’œufs mettre du sucre en poudre et battre pendant 3 minutes au mixeur.

Ajouter alors la fleur d’oranger puis la farine (peu à peu et en continuant de battre pendant environ 3 minutes de plus pour que cela fasse une pâte homogène).

Mettre progressivement les blancs montés en neige sur cette pâte et mélanger très délicatement pour que la pâte et les blancs soient homogènes.

Rajouter la levure chimique, une pincée de bicarbonate de sodium alimentaire et éventuellement un zeste de citron (bio).

Huiler et fariner un moule (étape inutile si on utilise un moule jetable)

Verser la pâte ainsi préparée dans le moule.

 

Cuire la génoise

Enfourner à four préalablement chauffé.

Au bout de 5 minutes baisser le feu à 150° (niveau 5) et laisser cuir 25 minutes.

Vérifier si le gâteau est cuit en glissant une lame de couteau au milieu du biscuit. Lorsqu’elle ressort sans que la pâte ne colle, c’est que le biscuit est cuit. Le sortir et laisser refroidir.

 

Préparer un sirop

Dans une casserole, verser : du sucre en poudre (125 grammes soit un petit verre - moins qu’une tasse en plastique jetable) et deux petits verres d’eau.

A grand feu, porter à ébullition l’eau et le sucre. Dès que cela bout, baisser feu et faire cuire 10 minutes à feu moyen. Ajouter éventuellement un alcool pour parfumer (whisky, rhum, liqueur).

 

Préparer le chocolat fondu

Pendant que le sirop cuit, faire fondre au bain marie 200 gr. De chocolat noir (une grosse tablette) avec 3 cuillères à soupe d’eau (ou de café). On mélange à la cuillère. Lorsque le chocolat est devenu liquide, on ajoute 25 grammes de margarine pour le rendre brillant.

Laisser au bain marie, au feu minimum.

 

Préparation finale. 

Démouler le gâteau une fois refroidi (attention, si on tente de le démouler encore chaud, il peut se casser).

Le couper en deux dans le sens horizontal.

Verser la moitié du sirop sur la base.

Tapisser de confiture d’abricot (fraise, ou autre)

Recouvrir avec la seconde partie du biscuit.

Verser le sirop restant sur la partie supérieure du gâteau.

Eteindre le feu du bain marie

Napper le chocolat fondu à la surface du gâteau (dessus, sur les côtés)

Décorer aussitôt (au choix : bonbons « vermicelles » de couleurs ; noix ; amandes grillées effilées ; pépites de chocolat blanc ; pignons ; cerises confites**) 

 

C’est prêt ! Bon appétit !

 

 

Quelques rappels de cacherout pratique

* Cacherout pratique – Les oeufs

Voir les réponses de:

  • Rav  Rav Dov Roth-Lumbroso (2004): "La présence de sang dans l'oeuf suscite le soupçon que l'oeuf a été fécondé. C'est un soupçon, et non une certitude. Certains Poskim interdisent l'oeuf si le sang se trouve dans le jaune; d'autres si le sang dans le blanc. D'où l'usage répandu d'interdire dans les deux cas. La moindre goutte de sang rendant dans la plupart des cas tout l'oeuf interdit, il n'y a pas vraiment intérêt à retirer le sang. (le mieux serait de demander à son Rav dans quel cas peut on retirer le sang). On peut considérer de manière plus coulante le cas des oeufs pondus en l'absence de tout coq. De nos jours, c'est le cas de la grande majorité des oeufs."  4 septembre, message 402, http://sur http://www.techouvot.com/le_sang_dans_les_oeufs-vt614.html
  • Rav Wolf (2004) : "Dans la Guemara l'on interdit le sang qui va permettre la gestation du poussin "rikoum haéfroa'h". Les Richonims doutent de l'endroit où le sang rend l'oeuf interdit : le jaune, le lien du jaune, le lien du blanc ou le blanc; par doute on a pris sur nous d'interdire l'oeuf dans tous les cas. Aujourd'hui les oeufs, n'étant pas issus de poules fécondées, sont tous cachers bien que certains aient une tache de sang, mais afin que l'on ne dise pas que nous consommons du sang " michoum marit aïn ", on a l'habitude de jeter le sang. Rav Moché Feinstein זצוק''ל dit que le Minhag est de jeter un oeuf qui a du sang même s'il n'est pas issu de poule fécondée, mais ce uniquement s'il n'a pas été mélangé à d'autres. S'il est déjà mélangé l'on enlevera uniquement le sang. Rav P. Scheinberg שליט''א m'a dit que celui qui jetterai un tel oeuf ne transgraisserai pas le " Issour Baal Tach'hit ". Rav Chlomo Zalman Auerbach זצוק''ל m'a dit qu'à Jérusalem les femmes continuaient à vérifier les oeufs et jetaient les oeufs avec du sang. Il m'a raconté l'histoire de Rav Y.L. Diskin זצוק''ל qui lorsqu'une jeune fille est venue lui montrer un oeuf avec du sang, il lui a demandé quel quartier elle habitait. Cette dernière venait d'un quartier lointain et il a compris que si elle avait parcouru une telle distance à pied pour un oeuf c'est qu'elle devait être excessivement pauvre, et qu'il devait en tenir compte dans sa réponse". 8 septembre, message 834, http://sur http://www.techouvot.com/le_sang_dans_les_oeufs-vt614.html

 

** Cacherout pratique – Les cerises confites

Attention : souvent ils contiennent des produits non kachers (du E120 acide carminique ou carmin de cochenille notamment). Conseil pratique : acheter des fruits confits faisant l'objet d'une surveillance rabbinique (on en trouve dans des magasins spécialisés; si on est prévoyant, on peut prévoir de se les procurer lors d’un voyage en Israël - ou se les faire rapporter par un proche qui s'y rend).

 

Laisser un commentaire