Liqueur de cédrat

 

 

 

Boissons

 

LIQUEUR DE CEDRATS

 

 

Voici un alcool que l'on peut préparer après la fête de souccot grâce au cédrat qui faisait partie du loulav. Cette boisson sera particulièrement bienvenue sur la table de Tou bichvat quelques mois après sa préparation. 

Notons par ailleurs qu'il est affirmé que le cédrat (du loulav) a des vertus certaines qui le font recherché par les femmes sans enfants. 

 

INGREDIENTS

  • Alcool à 90% ou 95% (prévoir 75 cl pour chaque cédrat). 
  •      Cédrats secs ou frais
  •      Sucre
  •      Eau (de préférence minérale

 

Cacherout pratique

On choisira un alcool cacher ; en l’absence d’un tel produit, on pourra utiliser du rhum blanc agricole (marques ou origines retenues par la liste des produits cacher du Rabbinat).
 

USTENSILES NECESSAIRES 

  •       Bocal de 2 litres au moins. Attention, pour que l’alcool ne s’évapore pas le bocal doit fermer hermétiquement.
  •       Un filtre  
  •       Un entonnoir
  •       Des bouteilles vides

 

RECETTE

 

Etape 1

  •      Laver les cédrats avec du savon ; rincer.
  •      Verser l’alcool dans le bocal et y mettre les cédrats.
  •      Bien fermer le bocal.
  •      Laisser macérer entre un mois et un mois et demi (l’alcool a pris alors une teinte jaune et le fruit a blanchi).

 

 

Etape 2

  • Sortir les cédrats et le couper en morceaux (en morceaux et non en rondelles). Placer les morceaux dans le bocal d’alcool et laisser macérer un nouveau mois.
  • Secouer un peu le bocal à peu près deux fois par semaine

 

Etape 3

  •      Mettre beaucoup de sucre jusqu’ à ce qu’il ne se dissous plus dans l’alcool.
  •      Secouer régulièrement et rajouter du sucre. Laisser macérer quelques jours.
  •  

Etape 4

  • Mettre l’eau : Il faut qu’il y ait autant d’alcool que d’eau pour obtenir un alcool à 45%.  Si on souhaite que l’alcool soit moins fort on pourra ajouter de l’eau. Secouer.
  • Filtrer (plusieurs fois) à l’aide d’un filtre et passer dans des bouteilles à l’aide d’un entonnoir.

 

CONSOMMATION

(avec modération, évidemment)

  •      Certains aiment boire cet alcool très frais (comme la boukha).  Dans ce cas, placer la bouteille au congélateur et déguster (sans oublier la bérakha)
  •      On peut aussi consommer cet alcool à sa convenance : en y rajoutant de l’eau, du sucre ou des glaçons.

 

 

Laisser un commentaire