CJE&O – Miracle en la synagogue du Grand rabbin Kapplan

 

Miracle en la synagogue du

Grand rabbin Jacob Kapplan

 

Récit, Paris, 1943 [1]

 

                Rappelons un miracle survenu dans la synagogue du Grand Rabbin Jacob

          Kaplan זצ"ל.  Pendant l’office synagogal du vendredi soir, la communauté réunie se retourne, s’inclinant à deux reprises lors de la lecture des mots "Viens fiancée, viens fiancée" (dernière strophe du chant 'lékha dodi').  les rabbins enseignent qu'en cet instant précis, chacun reçoit un "supplément d’âme".  

 

Lors d’un office, en décembre 1943, deux antisémites avaient décidé de jeter des grenades dans la foule des fidèles en prières.

Au moment où ils entrèrent dans la synagogue, c’était précisément le moment où fidèles se conformant au rituel se retournaient en disant bo-i kala, bo-i kala. Les antisémites virent tous les fidèles leur faire face, et ils lurent une grande sérénité sur leurs visages. Cela les effraya tant qu'ils s’enfuirent aussi vite qu'ils le purent.

Un grand massacre fut évité en cette veille de chabbat, par la grâce du Saint béni soit-Il.

 

[1] Adaptation d’après P. Pierrard (1995), Le Grand Rabbin Kaplan, Paris, Cerf,  p. 78, cit. Besançon (1998), Notice sur la vie et les travaux de Jacob Kaplan.

 

Laisser un commentaire