Des couleurs pour sauver la Terre…

 

Des couleurs pour sauver la Terre…

 

Le peuple de Paris et sa région, par dizaines ou centaines, a été victime du délire épouvantable du terrorisme ! Et sur toute la planète, à Jérusalem, New York, Rio, Sydney, Londres, Mexico, Berlin, Madrid, les peuples affichent par solidarité les trois couleurs « bleu, blanc, rouge », sur leurs fontaines, leurs monuments, et jusqu'à Tel-Aviv (Mairie, etc.) et Jérusalem (muraille de la vieille ville à proximité du Kottel; sur la Knesset le parlement israélien)... Des couleurs pour la paix !...

Dans le Livre de Béréchit / Genèse D.ieu a donné le nom d’« Adam » au premier humain, et nous remarquons que la terre se nomme « Adama » ! Cette concordance n’est pas un hasard… N’y a-t-il pas similitude entre leurs nuances respectives, rouge, marron, orange, jaune, vert, noir, blanc ?... L’homme a été façonné de la poussière du sol, et il porte en lui ces couleurs. Or, elles ont un sens, et nous y puisons nos forces physiques (corps, terre) et spirituelles (pensées, études, cieux).

Mais l’homme a aussi reçu le Souffle divin ! Les tonalités plus froides comme le bleu, le violet, le blanc, viennent du ciel, et ce sont des couleurs plus spirituelles, liées à l’intellect. Les eaux de la planète reflètent le firmament, comme un miroir par rapport aux eaux d’en-haut.

Une Conférence internationale sur les changements climatiques se tiendra à Paris, début Décembre 2015, pour sauver l’environnement ! Ciel et terre sont complémentaires ! Dans l’arc-en-ciel, avec bienveillance, l’Eternel a disposé les « couleurs de ciel » vers le sol (bleu, indigo, violet), et les « couleurs de terre » vers l’univers (vert, jaune, orange, rouge).

Les couleurs du Michkane lui-même, temple portatif construit sous la direction de Moïse après la sortie d'Egypte, rappelèrent celles de l’arc-en-ciel: elles associaient dans un ordre différent le bleu azur, le pourpre rouge, l’écarlate, et le blanc de lin (Chémot/ l' Exode, 26,31) !  

Dans ce graphisme céleste, on remarque que les « couleurs de terre », disposées ensemble mais non fusionnées, cheminent côte à côte dans leur course ! Comme des amies distinctes mais solidaires !... Bientôt, Bé'ezrate HaChem, les couleurs du Temple de Jérusalem témoigneront à nouveau de cette volonté du D.ieu d’Israël de faire régner la paix pour les Juifs Son Peuple, pour la France, et pour toute l’humanité.   

Chantal BAKIS-GUEZ (Val-de-Marne)

 

Initialement publié dans Actualité Juive N° 1366, du  19 novembrel 2015, p. 10

Mis en ligne le 25 novembre 2015

© Chantal Bakis-Guez et / ou Institut Rabbi Yesha’ya, Hotssat Bakish

 

Laisser un commentaire