GPA et Torah

 

 

 "Gestation pour autrui"  (GPA) et Torah

 

La « Gestation pour autrui » fait l'objet d'un grand débat national, actuellement, avec discours politiques, manifestations de rue, etc. Que nous suggère donc la Torah en ce domaine, bien sûr dans le cadre de coupies « Homme-Femme » ?

Réfléchissons, sur la base de trois exemples.

  • D'abord, affirmatif ! Oui, le concept de «mère porteuse» existe bien dans la Torah ! Sarah, privée d'enfant jusque-là, dit à son mari Abraham : «Approche-toi donc de mon esclave : peut-être, par elle, aurai-je un enfant » (Genèse 16, 2) ! Et le patriarche obéit à son épouse légitime, princesse de la tribu. Il se rapprocha donc de la servante Agar, et celle-ci conçut Ismaël. Peu après, la «mère porteuse» Agar, se révoltant contre sa donneuse d'ordre, provoqua un grand trouble au sein de la tribu. Mais ceci est une autre histoire.
  • Par la suite, l'Etemel rendit visite à Abraham et Sarah, et leur promit la naissance d'un enfant, alors que « le tribut périodique des femmes avait cessé pour Sarah » (Genèse 18,11) ! Et Sarah conçut de son mari et engendra leur fils Isaac ! Certes, il s'agit ici de gestation « pour soi », mais à travers une « science divine », un miracle, qui dépasse et transcende les lois de la nature.
  • Et si je vous affirmais que la Torah va encore beaucoup plus loin, en faisant de la gestation pour autrui, certes un problème de « mères porteuses », mais aussi de ce qu'on pourrait appeler « pères porteurs » ? Il s'agit du « Yïboum » ! Le Lévirat donnait la possibilité à un homme d'épouser la femme de son frère défunt (sans enfant), et « le premier fils qu'elle enfantera sera désigné par le nom du frère mort, afin que son nom ne périsse pas en Israël» (Deutéronome 25, 6) !

Voilà ! Gestation miraculeuse par une femme ménopausée ! Mère porteuse et gestation pour autrui ! Gestation pour autrui par l'action d'un frère pour son frère disparu ! Ces trois cas existent dans la Bible, et celle-ci favorise donc, avec bienveillance, la santé et la pérennité des couples « Homme-Femme » en difficulte. J'encourage donc les hommes et les femmes fidèles à la Parole divine et à la halakha à réfléchir à cela. ♦

 

Gilles Joseph Bakis 

 

Initialement paru dans Actualité juive

Mis en ligne le 15 novembre 2015

© Gilles Joseph Bakis  et/ou © Hotsaat Bakish 

 

 

 

Laisser un commentaire